Affaire Boskalis : Me Rashid Ahmine «révolté par la tactique dilatoire de la défense»

Avec le soutien de

Me. Rashid Ahmine pourrait être appelé comme témoin pour l’accusation ou pour la défense dans l'affaire Boskalis

Une affaire dans l’affaire avec pour toile de fond des hommes de loi qui ne s’apprécient plus.  C’est la tournure qu’a prise, en cour intermediaire, ce mardi 11 juin, le procès contre Siddick Chady, accusé de corruption, et Prakash Maunthrooa, poursuivi pour complot dans l’affaire Boskalis.
 
 
Me Rashid Ahmine, Senior Assistant Director of Public Prosecutions, se dit «révolté par la tactique dilatoire de la défense», en présentant toute sorte de motions.
 
 
La défense, représentée par Me Said Toorbuth et Me Roshi Bhadain, ne veut plus que Me Rashid Ahmine représente l’accusation dans ce procès, au motif que celui-ci a fait partie de l’équipe d’enquêteurs qui s’étaient rendus en Suisse. 
Elle a indiqué qu’éventuellement Me Ahmine pourrait être appelé comme témoin soit pour l’accusation soit pour la défense.
 
 
Me. Ahmine a précisé avoir enfreint aucun code d’éthique de la profession légale.  
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires