Affaire Barthélemy Azie: le dossier de la discorde

Avec le soutien de

L’inspecteur Rajesh Moorghen (à dr.), a fait une entrée au poste de police de Port-Mathurin hier, vendredi 31 janvier.

Encore des remous dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Barthélemy Azie. Hier, vendredi 31 janvier, l’inspecteur Rajesh Moorghen a fait une entrée au poste de police de Port-Mathurin. Il a allégué que l’ACP Jangi aurait emporté la déposition de Simon Azie, père de Barthélemy Azie.

Il fait à nouveau parler de lui. L’inspecteur Rajesh Moorghen, qui a repris en main l'enquête sur le meurtre de Barthélemy Azie après s'être retiré, a fait une entrée au poste de police de Port-Mathurin hier, vendredi 31 janvier. Il allègue que l’assistant commissaire de police Heman Jangi, récemment muté dans l’île, a emporté avec lui la déposition de Simon Azie, le père du jeune homme dont les ossements ont été retrouvés à Rodrigues en août dernier.

La déposition de Simon Azie avait déjà fait des vagues. L’information à propos d’une éventuelle action de ce dernier contre l’administration policière s’est propagée à la suite d’une déposition faite le 23 janvier par le principal concerné au poste de police de Grande-Montagne.

Certains ont alors prétendu que, dans sa déposition, le père de l’adolescent assassiné aurait blâmé les Casernes centrales pour la façon dont ce dossier a été géré dans le passé et aurait réclamé des sanctions à leur encontre.

Toutefois, Simon Azie a déclaré à l’express Rodrigues ne pas comprendre ceux qui prétendent qu’il a réclamé des poursuites contre quiconque. Ce qui importe pour lui, dit-il, c’est de pouvoir enterrer dignement les restes de son fils. «Mo pa konn lir, mo finn siyn parey koman mo abitie kan mo donn lanket. Mo finn etone kan enn dimoun inn telefon mwa deman mwa si mo pe poursuiv commissaire de police, mo finn dir non parski ce ki pli importan pou mwa se gayn lekor mo piti pou fer so lanterman. Mo pa envi al trakas mwa avek bann zafer poursuiv», a-t-il déclaré, tout en félicitant l’inspecteur Moorghen pour le progrès réalisé dans cette enquête depuis le mois dernier. Il a cependant l’impression que certains tentent d’utiliser son malheur pour servir d’autres causes.

Cette enquête avait été rouverte après la découverte de restes humains dans la vallée de Montagne Malgache le 26 août 2013. Restes qui seraient ceux de Barthélemy Azie, disparu 14 ans plus tôt. Il nous revient que deux personnes ont signifié leur intention de déposer comme témoins à charge dans cette affaire. A ce jour, 13 suspects ont été arrêtés, dont deux femmes.

L’inspecteur Moorghen s’était retiré de l’enquête après l’arrivée de l’ACP Heman Jangi à Rodrigues lundi. Il avait ensuite repris l’affaire en main jeudi. Et maintenant cette entrée au poste de police. Les autorités disent se concentrer sur les trois suspects qui devraient être interrogés lundi. Elle décidera ensuite de la marche à suivre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires