Affaire Azaan: Un condamné et quatre blanchis

Avec le soutien de

Iqbal Ghany a été trouvé coupable d’avoir tenu un rassemblement illégal le 9 avril dernier à la suite d’un jugement de la Cour suprême interdisant une mosquée de Quatre-Bornes de diffuser l’appel à la prière (azaan) par haut-parleur.

Iqbal Ghany devra payer une amende de Rs 2 500. Le verdict est tombé ce matin en Cour intermédiaire de Port-Louis. Les quatre autres personnes, poursuivies dans cette affaire, ont été blanchies par cette même Cour. Il s’agit des maulanas Jamil Chooramun et Khedun, de Feroz Abdoola et de Salim Mutty. Ils n’avaient pas l’autorisation du Commissaire de police pour ce rassemblement organisé, le 9 avril dernier, à Plaine verte.

Le magistrat Denis Mootoo a donc trouvé Iqbal Ghany coupable de ce rassemblement illégal. Il a aussi déclaré que les quatre autres inculpés n’étaient pas les organisateurs de ce rassemblement, mais avaient seulement pris la parole à cette occasion.

Iqbal Ghany, qui avait été arrêté sous la Prevention of Terrorism Act dans cette affaire, dit remercier tous ceux qui l’ont aidé. Il ajoute qu’il n’a pas encore pris la décision de faire appel ou pas.

De leur coté, les quatre autres personnes, qui ont été blanchies, se disent soulagées, mais aussi attristé par le fait qu’Iqbal Ghany a été trouvé coupable.

Pour rappel, concernant le jugement interdisant une mosquée de Quatre-Bornes de diffuser l’appel à la prière par haut-parleur, 17 personnes ont été blanchies par la Cour intermédiaire en juillet dernier pour avoir manifesté devant le Parlement en avril 2007. Parmi, se trouvaient aussi Salim Mutty, Iqbal Ghany, les maulanaa Kedun et Chooramun.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires