Affaire « Pablo Escobar » : Jimmy Colosso nie l’agression, il est incarcéré à Alcatraz

Avec le soutien de

Louis Jimmy Marthe, dit Jimmy Colosso, s’est constitué prisonnier ce lundi 30 janvier au poste de police de Baie-du-Tombeau, où il a été longuement interrogé dans le cadre de l’enquête sur l’agression de Franco Edouard. Le suspect nie les faits et a été maintenu en détention policière.

Recherché depuis le mercredi 25 janvier par une équipe de la CID de Port-Louis Nord, Louis Jimmy Marthe, aussi connu comme Jimmy Colosso, a fini par se rendre à la police ce lundi 30 janvier. Ce chef de gang est soupçonné d’avoir violemment agressé Franco Edouard, dans la nuit du lundi 23 janvier, soit peu de temps après que ce dernier a fait un passage dans l’émission «Enquête Exclusive» sur M6. Dans ce reportage, ce soudeur de 31 ans se vantait d’être le «Pablo Escobar» local, le parrain du trafic de drogue, des faubourgs de Port-Louis.

C’est vers 10 h 30 que Jimmy Colosso s’est constitué prisonnier au poste de police de Baie-du-Tombeau à bord d’une voiture de sport. Il y a été déposé par des membres d’un groupe de gros bras surnommé «Démolition», dont il est le chef. Il a retenu les services de Me Rex Stephen. «A l’origine, les accusations portées contre mon client ne sont que des allégations. Voyons ce que dit l’enquête de la police pour connaître de la marche à suivre», a déclaré l’homme de loi en évoquant «l’alibi de taille» de son client.

A l’origine, c’est le père Franco Edouard qui a dénoncé Jimmy Colosso aux policiers, comme étant celui qui aurait agressé son fils. Pour se défendre, Jimmy Colosso allègue que cette nuit-là, il avait accompagné sa femme à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo car son enfant était souffrant.

Selon la police, le Records Book de l’hôpital confirme qu’un enfant a bel et bien été consulté cette nuit-là et à l’heure indiquée par le suspect. Toutefois, le document indique également que l’enfant était uniquement accompagné par sa mère.

Dans une déclaration à Radio One, Jimmy Colosso a réitéré son innocence. « Je n’ai rien à voir avec cette affaire. Je me suis rendu au poste de police pour savoir ce qu’il en est des accusations portées à mon encontre », a-t-il soutenu.

Si la véracité des dires du suspect comporte toujours des incohérences, la police, elle, ne veut rien laisser au hasard. C’est pourquoi l’épouse de Jimmy Colosso a été appelée au poste de police pour venir témoigner. C’est après environ 4 heures d’interrogatoire que le suspect est monté à bord d’un véhicule de la police. Direction au centre de détention des Casernes centrales, aussi appelé Alcatraz.

Il devra se présenter en cour de Pamplemousses le mardi 31 janvier sous une accusation provisoire d’agression avec préméditation.

A l’extérieur du poste de police, des journalistes ont pour leur part été intimidés par un groupe de gros bras au moment où le suspect prenait la route vers Alcatraz.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires