Administration rodriguaise : Un audit des ressources humaines très bientôt

Avec le soutien de

Une délégation du ministère de la Fonction publique se rendra à Rodrigues le 19 juin prochain en vue d’un audit des besoins de l’administration&nbsp régionale en ressources humaines.

Ce déplacement intervient à la demande des syndicats des fonctionnaires rodriguais, la Rodrigues Government Employees Association et la Rodrigues Public Service Workers Union. Cet exercice d’évaluation des effectifs actuels de l’administration rodriguaise et de ses besoins&nbsp présents et futurs avait été recommandé par le PRB en 2008, a rappelé&nbsp Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public (FSSP), lors d’une conférence de presse samedi, en compagnie des dirigeants des syndicats rodriguais, Alain Tolbize et Stevenson Claire.

&nbsp« Aussi longtemps que cet exercice intitulé Human Resource Assessment n’est pas effectué par le ministère de tutelle,&nbsp les syndicats de Rodrigues ne déposeront pas devant le PRB. Cette instance avait recommandé cette évaluation en 2008, mais rien n’a été fait jusqu’ici », a déclaré Rashid Imrith.

Pour le président de la FSSP, les effectifs actuels ne sont pas suffisants, à la fois&nbsp pour le bon fonctionnement de l’administration rodriguaise, et la réalisation des objectifs fixés par l’Assemblée régionale.&nbsp M. Imrith constate en effet que malgré statut d’autonomie de Rodrigues, la structure de l’administration publique n’a pas changé dans l’île. « Les effectifs en terme de ressources humaines n’ont pas augmenté non plus. Tout cela&nbsp entrave la mise en place&nbsp de l’autonomie de l’île», a-t-il ajouté.

La délégation du ministère de la Fonction publique qui se rendra à Rodrigues le 19 juin prochain aura donc la tâche de se pencher sur ce dossier, d’identifier entre autres les postes à pourvoir ».

Par ailleurs, les dirigeants des deux syndicats rodriguais étaient à Maurice la semaine dernière. Ils ont eu une série de réunions avec le directeur du PRB (Pay Research Bureau), les responsables du Bureau Central des statistiques et du ministère de la Fonction publique. Accompagnés de M. Imrith, les syndicalistes ont réclamé entre autres la réintroduction de la Rodriguan Cola de 15% compenser la hausse du coût de la vie à Rodrigues et l’augmentation de 30 % du fret maritime.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires