Acquisitions obligatoires : Rs 59,4M dépensés pour des terres inutilisées à ce jour

Avec le soutien de

L’Etat a dépensé Rs 59,4 millions en termes d’acquisitions obligatoires de terres pour des projets qui n’ont pas été réalisés. On retrouve les noms des proches de certains politiciens parmi les vendeurs. L’information a été fournie par le ministre Abu Kasenally (Photo).

Ces dernières années l’Etat a acheté&nbsp plusieurs terrains par « compulsory acquisitions ». pour des projets de développement. Toutefois nombre d’entre eux attendent toujours le premier coup de pioche. Ce sont là des détails déposés à l’Assemblée nationale par le ministre du Logement et des Terres, Abu Kasenally, suite à une interpellation du député mauve Adil Ameer Meea, le 19 juillet dernier. Le membre de l’opposition voulait savoir qui étaient les propriétaires de ces terrains.&nbsp

Parmi vendeurs, des noms connus.&nbsp Une enveloppe de Rs 2, 532, 232 a été remise, en octobre 2006, à Ursule Jeannine Maunick, le nom de jeune fille de Lady Ursule Ramdanee, la belle-mère de l’ex-ministre des Finances Pravind Jugnauth,&nbsp pour ses 710 m2 (186 toises) à Trou-d’Eau-Douce. Le poste de police devant y être érigé est toujours au stade de projet.

L’achat le plus ancien remonte au 26 septembre 1989. L’Etat a payé Rs 2 418 943 à Heliasy Ramdoss pour ses 605m2 (159 toises) situés à la rue Beaugeard, à Beau-Bassin, pour la construction d’un dispensaire mais le projet n’a jamais vu le jour.

C’est le même scénario pour les 12 662 m2 (302 perches) achetés à la propriété sucrière de Mon Trésor Mon Désert au coût de Rs 3 625 730 à Rivière-du-Poste en juillet 2000. Un complexe sportif attend toujours d’être mis en chantier.

Une même superficie de terre a été acquise à cette même sucrerie à Beau-Climat en juillet 2001 pour la somme de Rs 2 470 426. Le projet pour la construction d’un collège dort toujours dans un tiroir. Tout comme pour la piscine censé se trouver sur les 10 000m2 (239 perches) achetés à Camp Garreau, Boulet-Rouge, en mars 2002 pour Rs 2 250 000 auprès de Flacq United Estates Ltd (FUEL) .

En avril 2004, Rs 5 560 154 ont été payées à la Belle Rose Development Ltd pour 962 m2 (253 toises) identifiées pour l’extension du collège Régis Chaperon, à Belle-Rose. Un montant de Rs 2,7 millions a été versé à l’entreprise Kala Niketan sous ce même item en janvier 2005 pour ses 617 m2 (162 toises).

Pour les besoins d’une gare routière à Montagne-Longue, l’Etat a payé&nbsp quelque Rs 4 millions à cinq familles pour 6 874 m2 (164 perches)&nbspà Camp-La-Boue en mars 2005. Le projet n’a toujours pas abouti. Un projet similaire assorti d’une enveloppe du même montant ont été nécessaires pour l’acquisition de 4 184 m2 (100 perches) à Crève-Cœur. Trois familles ont dû céder leurs biens à cet effet en août 2005.

A Roches-Noires, la société Malherbes s’est vue offrir Rs 1 587 397 pour ses 4 048 m2 (96 perches) pour un parc récréatif en juin 2004 mais le projet est toujours en attente. Pour les besoins d’un poste de police à Petit-Raffray, Rs 2,1 millions ont été versées à neuf individus pour 1 763 m2 (42 perches) en mai 2006

Pour les achats plus récents, Rs 6 millions ont été versées à Mon Trésor Mon Désert en juillet 2009 pour un marché sur 12 663 m2 (302 perches). Un projet similaire, à Roche-Bois, a nécessité Rs 3 450 000 pour les 1 890 m2 (45 perches) des héritiers de Chiniah Balayah Pentiah en septembre 2010.

Durant cette même période, Rs 15,5 millions ont été remises à l’Arya Sabha pour ses 12 663 m2 (302 perches) à Tranquebar pour les besoins d’un terrain de foot.

Par contre, l’Etat se trouve face à un mur de silence pour avoir proposé, Rs 350 000, à Prakash et Renuka Dowlut pour 2 762 m2 (66 perches) pour les besoins d’un four crématoire à Grand Bas Fond, Lallmatie, en avril 2010.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires