Accidents de la route et noyade : quatre décès enregistrés pour la Fête des mères

Avec le soutien de

La police a eu fort à faire ce dimanche 29 mai. Cinq morts ont été répertoriés dans toute l’île. Le médecin légiste n’a effectué que trois autopsies durant la journée, ayant dû examiner quatre autres cadavres qui s’avèrent être des cas naturels.

La police a eu fort à faire durant ce dimanche de la Fête des mères. Cinq morts ont été recensés à 18h30. Trois décès causés par des accidents de la route, un pêcheur est mort noyé dans une mare, le corps d’un homme a été découvert derrière la succursale de la State Bank de Pamplemousses.

Le chauffeur de taxi impliqué dans la collision à Cascavelle le lundi 23 mai est décédé d’une septicémie consécutive à ses multiples blessures tôt dans la matinée.

De son côté,&nbsp Prem Bookaram, un éboueur de 50 ans a perdu la vie quand un 4x4 est sorti de sa voie et l’a plaqué contre son camion-benne. A ce moment précis il actionnait les manettes pour compresser les ordures.

Accourant en entendant le bruit de l’accident, ses collègues l’ont retrouvé gisant dans une mare de sang. Il a rendu son dernier soupir en route vers l’hôpital. Le chauffeur, un habitant du Nord a été arrêté, la police le soupçonnant d’avoir été sous l’influence de l’alcool.

Vers les 08h00, à Vacoas, Ridday Deepchand, 69 ans, est décédé quand un 4x4 lui est passé dessus en faisant marche arrière. Il sortait de chez lui quand le véhicule l’a percuté. Le chauffeur a continué sa manœuvre sans savoir que le malheureux gisait à terre. Lui aussi a été arrêté.

Dans l’après-midi, vers les 13h50, c’est au tour de la police de Baie-du-Tombeau d’être sollicitée par les proches de Jean Bernard Boccus, dit Dario. Ce pêcheur de 44 ans a perdu la vie dans une zone marécageuse de Rivière Citron, derrière les anciens appartements du Dockers’ Flats.

Les plongeurs du Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM) ont dû être sollicités pour retirer son cadavre embourbé. Il a fallu plus d’une heure aux hommes-grenouilles pour l’extirper de la gangue.

Désiré Boccus, un cousin explique que Dario, un habitant de rue Ste-Marie, était parti récupérer des poissons pour servir d’appât avant une sortie en mer dans l’après-midi du samedi 28 mai. Ce n’est que vers les 13h00 que la famille s’est inquiétée de son absence, ne le voyant pas rentrer.

Une battue a été organisée et son corps retrouvé dans les marécages. Au début, Désiré a cru être tombé sur un autre cadavre, mais il avait les mêmes habits que Dario lorsqu’il a quitté la maison familiale samedi.

A 19h passées, les voisins avaient dressé une salle verte devant sa misérable case en tôle et tentaient d’installer une connexion électrique pour éclairer la veillée mortuaire. Ils devront toutefois attendre ce matin pour récupérer la dépouille.
Les autopsies du pêcheur et celui du cadavre découvert derrière la State Bank de Pamplemousses seront conduits ce lundi 30 mai. Le fait étant que le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin a effectué sept examens post-mortem, soit quatre cas qui se sont avérés être des morts naturels et ceux du chauffeur de taxi, de l’éboueur et du retraité décédés des suites des blessures occasionnées dans les accidents de la route.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires