Accident à Camp-Chapelon : le motocycliste n’a pas été victime d’un jet de pierres

Avec le soutien de

La police affirme que John Wesley Louis, décédé lors d’un rallye clandestin, à Camp-Chapelon, n’a reçu aucun jet de pierres. Ce jeune motocycliste de 24 ans aurait, en fait, perdu le contrôle de son deux-roues.

Selon les Casernes centrales, John Wesley Louis, 24 ans, est mort quand il a perdu le contrôle de sa motocyclette et a terminé sa course contre une barrière métallique qui entoure une des speed cameras, sur l’autoroute à Camp-Chapelon. Ce passionné de grosses cylindrées a perdu la vie dans la soirée du dimanche 8 janvier, lors d’un rallye de motos clandestin.

L’autopsie pratiquée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a établi que John Wesley Louis est mort de ses multiples blessures.

La police a, en effet, établi que cet habitant de Cassis roulait à une vitesse excessive, sur&nbsp sa Honda, en dépit de la présence des speed cameras. Comme nous l’explique un haut gradé de la police, ces radars, durant la nuit, ont du mal à déchiffrer certaines plaques d’immatriculation des motocyclettes. « Nous pouvons apercevoir la motocyclette et son conducteur. Mais il est difficile de retracer son identité s’il porte un casque intégral », confie notre interlocuteur.

Ils sont bon nombre de motocyclistes à s’adonner à la pratique de rallye illégal à la tombée de la nuit. Ce qui ne plaît forcément pas à tout le monde. Qu’ils se trouvent sur l’autoroute, à l’entrée de la capitale, ou en direction du Sud, les rallyes clandestins posent beaucoup de problèmes aux voisinages et aux autorités.

Plusieurs plaintes ont été faites à l’effet que des compétitions illégales ont lieu, notamment à la Tour Koenig, à proximité de l’usine de la Compagnie Mauricienne de Textile (CMT). « Plusieurs motards viennent régulièrement ici, sachant que cette route n’est pas fréquentée dans les petites heures du matin. Ils y passent environ une ou deux heures, si les policiers ne font pas de descentes », confie une habitante de la région.

Trois personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête initiée par la police de Pailles suite au décès de John Wesley Louis. Elles sont des habituées des rallyes clandestins. D’autres arrestations devraient avoir lieu avant la fin de la semaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires