Abdullah Hossen: «Les séances du PAC devraient se tenir en public»

Avec le soutien de

Le directeur de communication du PTr et membre du Public Accounts Committee  (PAC) estime que cette instance est dépassée. Abdullah Hossen s’aligne sur la même position qu’Alan Ganoo, le leader de l’opposition qui souhaite que le PAC tienne des audiences publiques.

« Les séances du PAC devraient se tenir en public. «Cela aura l’effet de rendre responsables et dirigeants politiques», estime Abdullah Hossen dans une déclaration à l’express. Le but principal du PAC, qui a rendu son rapport le 21 mai, est de veiller à la gestion et les dépenses des fonds publics et, cela, dans un esprit de bonne gouvernance. La formule actuelle ne répond pas aux impératifs du moment, selon notre interlocuteur. Il rappelle que les comptes sont étudiés bien après que les dépenses aient été effectuées. Le rapport du PAC est fondé sur celui du Directeur du Bureau de l’Audit.

«Il faut avouer que nous souffrons d’un manque cruel de personnel et de compétences. Surtout lorsqu’on compare les moyens dont nous disposons par rapport aux ressources disponibles à l’étranger. Il faudrait donc avoir les moyens d’intervenir au plus vite et des compétences pour analyser les dispositions mises en place pour les dépenses puisées des fonds publics», insiste Abdullah Hossen. Il dit également regretter que les années passent, que les manquements restent les mêmes et que les problèmes sont répétitifs.

Abdullah Hossen souhaite, par conséquent, qu’il y ait au moins une séance parlementaire consacrée au rapport du PAC. L’essentiel, insiste-t-il, est de rendre les fonctionnaires et les gouvernants, quels qu’ils soient, plus responsables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires