Abdullah Hossen fustige le MMM

Avec le soutien de

C’est à un exposé, reposant sur une lecture communale, que s’est livré l’ex-membre du MMM pour expliquer pourquoi il s’est senti obligé de prendre ses distances de ce parti.

Il a, en premier lieu, précisé, lors d’une conférence de presse, que c’est la décision de Paul Bérenger de ne pas aligner un candidat musulman dans la circonscription No. 19, Stanley/Rose Hill, qui l’a poussé vers la porte de sortie.

«J’ai déjà qualifié cette décision de dangereuse pour l’unité nationale, mais elle est aussi suicidaire pour le MMM et va dans le sens contraire de ce qu’on peut attendre de quelqu’un qui aspire à devenir le Premier ministre de ce pays», soutient le démissionnaire.

Pour ce dernier, Paul Bérenger a voulu corriger la «sous-représentativité évidente» des candidats de la population générale.

«Il est certes important de rétablir cette injustice. Mais il est inacceptable d’enlever à une communauté un siège gagnant pour lui donner une investiture dans une circonscription où il va à l’abattoir», analyse-t-il. Cette tentative de rééquilibrage va, selon lui, entraîner une cascade de problèmes et de contestations au sein des autres communautés. Abdullah Hossen affirme que le rééquilibrage aurait dû se faire ailleurs.

Le reste de la conférence de presse d’Abdullah Hossen a tourné autour de l’aspect communal de la répartition des tickets au sein du parti mauve. Il va même jusqu''''à dire qu’à travers la «stratégie obscure» de son ancien leader, «c’est tout l’édifice de nation building qui est ébranlé».

&nbsp

Shehzad Jaddooo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires