9 Year Schooling: vers la création de «middle schools»

Avec le soutien de

Dans le cadre du 9 Year Schooling, annoncé pour 2015, des collèges seront transformés en institutions intermédiaires.

Une étape intermédiaire entre le primaire et le secondaire, avec des collèges transformés en «middle schools». C’est là l’un des principaux changements qui seront faits avec l’introduction du «9 Year Schooling». Le ministre de l’Education devrait donner plus de détails sur la mise en œuvre du projet lors d’une conférence de presse, ce lundi 18 novembre.

 
L’entrée en vigueur du système de nine-year schooling est annoncée pour 2015. Nous apprenons de source proche du ministère de l’Éducation que le principal élément de cette réforme sera la création d’une étape intermédiaire entre le primaire et le secondaire à travers des middle schools. Le ministre reprend là une idée déjà émise dans le passé, notamment dans l’action plan de Kadress Pillay, publié à la fin des années 90.
 
Selon les informations de l’express, certains collèges seront transformés en institutions intermédiaires et les autres deviendront des higher schools.
 
Toutefois, à ce jour aucune information n’a transpiré sur la forme que prendra l’exercice de sélection pour le intake, que ce soit pour les middle schools ou les higher schools. Vasant Bunwaree aura l’occasion d’aborder le sujet lors de la conférence de presse de ce matin, lundi 18 novembre, où il promet des détails sur la mise en oeuvre du projet.
 
La question qui reste en suspens et que le leader de l’opposition a tenté de soulever lors d’une Private Notice Question, samedi à l’Assemblée nationale, est : comment est-ce que Vasant Bunwaree fera face à ceux – souvent dans son propre camp – qui s’opposent à une réforme du CPE et une élimination des stars colleges ? Comment réussira-t-il là où d’autres ont échoué face à des lobbies éminemment politiques ? Surtout alors qu’il se propose de lancer la réforme à la veille des prochaines élections générales.
 
Bunwaree a fait comprendre au Parlement que ce problème est celui du Parti travailliste. Et d’ajouter que les réformes proposées dans le passé, à l’instar de celle d’Obeegadoo en 2003, n’étaient pas «appropriées».
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires