Fourniture d’eau: saison sèche et pluie de coupures à l’horizon

Avec le soutien de
Les camions-citernes sont déjà à la rescousse pour fournir de l’eau aux habitants.

Les camions-citernes sont déjà à la rescousse pour fournir de l’eau aux habitants.

Des périodes difficiles attendent les abonnés de la Central Water Authority en ces mois d’octobre et de novembre, qui s’annoncent secs. Les coupures d’eau vont affecter la vie des Mauriciens au vu des réserves qui diminuent et du ciel qui n’arrose presque plus.

Le ciel ne présage rien de bon pour les prochains mois. Le taux de remplissage de nos réservoirs est inférieur comparé à la même époque l’année dernière alors que nous entrons dans le mois d’octobre, considéré comme le plus sec de l’année avec celui de novembre.

D’après les derniers chiffres, la réserve d’eau pour tout le pays dans les différents réservoirs s’élevait à 74 millions de mètres cubes (Mm³) à lundi contre à 95 Mm³ l’année dernière. En 2020, quand le stock était de 75 Mm³ vers la fin de septembre, le ministre des Services publics et la Central Water Authority (CWA) avaient pris des mesures draconiennes en interdisant le lavage des voitures et des terrasses par exemple. D’après une source proche de la CWA, la météo leur a fait comprendre qu’il ne faut pas s’attendre à un signe positif venu du ciel durant les prochaines semaines. «Même s’il y a l’eau dans les réservoirs, nous n’aurons pas de pluie pendant deux mois au moins. Il faut s’attendre à une période difficile», déclare notre source.

Plusieurs régions de l’île sont déjà affectées par des coupures d’eau. La CWA a émis une série de communiqués depuis lundi afin de prévenir ses abonnés. Des villages dans les environs de Grand-Baie étaient concernés au début de la semaine et dans un autre communiqué, la CWA a fait savoir aux abonnés de Roche-Bois, Plaine-Lauzun, Vallée-Pitot et des régions avoisinantes qu’ils allaient être privés d’eau pendant toute la journée de mercredi.

Cependant, au niveau de l’organisme responsable de la distribution d’eau, on nous fait savoir que ce ne sont pas des restrictions à cause d’un manque d’eau, mais plutôt en raison des travaux sur les réseaux. «L’Irrigation Authority, qui a un vaste réseau de tuyaux dans le Nord, avait entamé des travaux depuis lundi. D’où les coupures à Grand-Baie», explique une source.

Dans le cas de de Roche-Bois, Plaine-Lauzun et Vallée-Pitot, il s’agissait d’«ajustements techniques». Un autre communiqué vise cette fois-ci les résidants de Péreybère jusqu’à Goodlands leur annonçant qu’ils n’auront pas d’eau de 9 à 16 heures aujourd’hui pour cause de travaux de raccordements à Labourdonnais. Le centre de Port-Louis est aussi concerné par des coupures aujourd’hui.

Semaines difficiles

Toutefois, un plan est en préparation pour tout l’été afin qu’il y ait une «bonne distribution d’eau» tout en ménageant la réserve jusqu’à la prochaine saison pluvieuse prévue pour le mois de décembre, dit-on. Nul ne veut préciser s’il faudra s’attendre à des mesures drastiques pendant les prochaines semaines. «Le pays est divisé en six régions. Les mesures pour chacune d’entre elles sont différentes en raison de leur propre spécificité», déclare une source.

La CWA devra prendre en considération la démographie de chaque région ainsi que le volume d’eau à sa disposition dans les différents coins de l’île notamment. «Nous sommes parés à toutes les éventualités. Il y a des stations de traitement mobiles à notre disposition», déclare notre interlocuteur. La CWA a également une dizaine de camions-citernes supplémentaires depuis le début d’année qui sont arrivés en soutien. Finalement, quelque 35 véhicules sillonneront l’île s’il y a des coupures, dit-on.

Il n’y a rien de bon du côté de la météo. Déjà, en attendant le rapport pour le mois de septembre, les météorologues ont constaté que le mois d’août était déficitaire. Au lieu d’une moyenne de 108 mm de pluie pour toute l’île, la station de Vacoas a noté que le chiffre était de 61 mm de pluie, soit 56 % de moins que d’habitude. Rodrigues n’a pas été épargné non plus par l’absence des averses. L’île n’a eu qu’une moyenne de 43 mm de pluie au lieu de 74 mm pour le mois d’août. «Je ne pourrai pas dire avec précision que la pluviométrie sera au-dessous de la moyenne, mais il est connu que le mois d’octobre et de novembre sont les plus secs de l’année», prévient un météorologue. À titre d’exemple, le pluviomètre placé à la station de Vacoas enregistre en moyenne 197,1 mm de pluie en décembre et 291,6 mm en janvier, mais pour octobre ce chiffre tourne autour de 62,9 mm et 64,7 mm pour novembre. Des indications qui proviennent d’observations faites de 1971 à l’an 2000. Cela indique que les prochaines semaines seront très difficiles.

Rodrigues : situation «chaotique»

Il n’y a pas qu’à Maurice que les réserves affichent mauvaises mines. Les bassins et autres sources d’eau sont pratiquement à sec à Rodrigues. Ce qui fait que les Rodriguais n’ont pas eu accès à l’eau courante depuis plus d’un mois dans diverses régions. D’après une source proche de l’Assemblée régionale, la situation est «chaotique» dans l’île. «Il n’a pas plu vraiment depuis un moment. De plus, plusieurs stations de dessalement ne fonctionnent pas alors que le niveau d’eau dans les nappes phréatiques est très bas», dit-elle. La demande en eau dans l’île est de 5 500 mètres cubes quotidiennement alors que la production est de 12 000 mètres cubes. «Comme mesures d’urgence, l’Assemblée régionale a accordé un contrat pour la réparation des trois stations de dessalement d’eau. Les travaux débutent lundi. Nous espérons produire 15 000 mètres cubes d’eau supplémentaires à la fin des réparations. De plus, il y a des travaux également pour réparer les pompes des nappes phréatiques qui nous fourniront 1 000 mètres cubes d’eau par jour», déclare notre interlocuteur. L’Organisation du Peuple de Rodrigues, qui est désormais dans l’opposition, ne rate pas cette occasion pour critiquer le gouvernement régional ouvertement sur les réseaux sociaux l’accusant de mauvaise gestion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x