CJSOI: Marie-Céline Zialor: «Nous sommes tous très contents par rapport à l’avancement des travaux»

Avec le soutien de
La présidente de la CJSOI, Marie-Céline Zialor encadrée du secrétaire-général de cette instance, Ashok Cheetamun (à g.) et du ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint. © Krishna Pather

La présidente de la CJSOI, Marie-Céline Zialor encadrée du secrétaire-général de cette instance, Ashok Cheetamun (à g.) et du ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint. © Krishna Pather

  • La présidente de la CJSOI annonce que la Charte des Jeux sera modernisée

La satisfaction était de mise chez les dirigeants de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) lors de la conférence de presse pour faire le bilan des réunions des Experts et des ministres au complexe multi-sports de Cote d’Or.  La ministre seychelloise de la Jeunesse, des Sports et de la Famille, Marie-Céline Zialor qui occupe la présidence de la CJSOI s’est réjouie de l’état d’avancement des préparatifs en vue des 12es Jeux qui se tiendront chez nous du 4 au 11 décembre 2022.

«C’était un plaisir de rencontrer tous les représentants des îles membres. C’était bien différent des réunions que nous avons eues par visioconférence.  Nous avons beaucoup discuté et pris des décisions. Il a été convenu de moderniser la Charte des Jeux. Les Experts auront une autre réunion avant les Jeux de décembre à ce sujet. Tous les pays membres ont été rassurés au sujet des préparatifs des Jeux. Il y a eu une visite des sites qui abriteront les compétitions et nous sommes tous très contents par rapport à l’avancement des travaux. Il n’y a pas de souci. On peut dire déjà la belle famille de l’océan Indien que l’on est prêts», a déclaré Marie-Céline Zialor.

Nicolas Vouillon, Expert sport de la Réunion, procédant au tirage au sort pour le futsal hommes aux cotés de Khemraj Naiko, responsable de la commission «Technique et Sportive». © Krishna Pather

La ministre seychelloise a salué l’apport de la CONFEJES et souhaite un rapprochement entre le Conseil international des Jeux des îles de l’océan Indien (CIJ) et la CJSOI. «Nous allons aussi organisé des activités dans tous les pays de la CJSOI plus souvent maintenant que les restrictions sanitaires ont été levées. Nous voulons que nos jeunes discutent d’autres sujets encore plus divers», a-t-elle précisé. 

Intervenant à son tour, le ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint a indiqué que «le gros morceau de ces réunions aura été l’avancée des préparatifs pour les 12es Jeux.» «Nous sommes prêts. Nous avons passé en revue tous les sites de compétitions que sont le complexe de Cote d’Or, le centre de tennis de table à Beau-Bassin, le centre de tennis à Petit Camp, le gymnase de Phoenix qui accueillera le futsal, le centre national de boxe et le centre national d’haltérophilie à Vacoas, la Beach Arena à Blue Bay (qui est complétée à 70 % et qui doit être livrée fin octobre) et Mahébourg qui accueillera la compétition de voile. Il a aussi été question de l’aspect sanitaire. Toutes les précautions seront prises contre la COVID-19. Le vaccin n’est pas obligatoire pour les mineurs mais les adultes qui viennent devront avoir un schéma vaccinal complet», a déclaré le ministre mauricien.

Stephan Toussaint s’est réjoui que tous les délégués ont apprécié la chanson officielle des Jeux, «C’est la Fête», qu’ils trouvent facile à retenir. «Nous avons déjà organisé quatre carnavals pour mobiliser la jeunesse et celui tenu à Mahébourg (mercredi 14 septembre) a été un succès d’affluence avec au moins 1000 personnes présentes. Les athlètes sont, j’en suis sur, prêts eux aussi», a-t-il ajouté. 

Photo de famille des délégués à l’issue de la conférence de presse-bilan des réunions des Experts et des ministres de la CJSOI. © Krishna Pather

Le secrétaire-général de la CJSOI, Ashok Cheetamun, a précisé que les engagement quantitatifs sont connus. Il y aura 689 athlètes et 1064 personnes au total (dirigeants et officiels compris).  

Les engagements nominatifs étaient attendus au 1er septembre 2022 mais vu que certains pays n’ont pas encore constitué leurs équipes, le délai a été étendu à fin septembre. «Mais il y a l’engagement de principe de tous les pays membres», indique-t-il. 

D’autre part, la nécessité de réactualiser la convention qui existe entre la CJSOI et le CIJ a été évoquée. «La convention entre les deux organismes a été signée il y a un certain temps déjà mais nous réalisons qu’elle doit être réactualisée. Les Jeux de la CJSOI concernent les jeunes de 14 à 17 ans et ne sont pas une fin en soi. Éventuellement, ces jeunes vont participer à de grandes compétitions comme les Jeux des îles, les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde entre autres. Donc il est nécessaire qu’il y ait un exercice de détection qui soit fait et qu’un suivi de ces jeunes athlètes soit effectué. La mission de la CJSOI est d’aider les jeunes à améliorer leurs performances à travers la participation à des compétitions. Nous voulons harmoniser nos actions. Le président du CIJ, Antonio Gopal n’était pas présent malheureusement mais une ébauche de la nouvelle convention sera circulée et nous pensons la finaliser avant les prochains Jeux», a expliqué Ashok Cheetamun. 

En ce qu’il s’agit de la Charte des Jeux, elle sera aussi revue. Le secrétaire-général de la CJSOI avance qu’elle date et que les besoins des jeunes ont évolué. «Il est grand temps de revoir la Charte parce que les choses sont dynamiques. Il y a désormais de nouvelles activités telles que le futsal et l’e-sport qui sont au programme. Un comité a été mis sur place pour travailler dessus et il y aura probablement une réunion virtuelle pour en discuter et finaliser le tout», fait-il ressortir.

Par ailleurs, le pays qui organisera la 13e édition des Jeux n’a pas encore été désigné. Mayotte s’est positionnée pour les accueillir. Une réunion virtuelle aura lieu entre les ministres des îles membres dans les prochaines semaines pour prendre une décision à cet effet.


Le tirage au sort du futsal et du beach handball effectué

Le tirage au sort des deux sports collectifs qui seront au programme de la 12e édition des Jeux de la CJSOI du 4 au 11 décembre 2022, a été effectué à l’issue de la conférence de presse-bilan. Il a été effectué sous la direction du responsable de la commission «Technique et Sportive», Khemraj Naiko. S’agissant du futsal qui se jouera au gymnase de Phoenix, six pays seront en lice en masculin. Djibouti ne sera pas représenté. Dans la poule A, on retrouve Maurice, Comores et Seychelles tandis que la poule B se compose de La Réunion, Mayotte et Madagascar. En féminin, il n’y aura que quatre pays engagés : Maurice, Mayotte, La Réunion et Seychelles. Il y aura une ligue simple en aller-retour et un classement sera établi par la suite. 

En beach handball, cinq pays seront en lice en masculin, Madagascar, Seychelles, Mayotte, Réunion et Maurice. Alors qu’en féminin,  quatre îles  seront en lice : Maurice, Réunion Seychelles et Mayotte. Les équipes s’affronteront une fois et de là, un classement sera établi sachant qu’une victoire rapporte 3 points et un nul 1 point. Il y aura ensuite les demi-finales entre le premier et le troisième d’une part et le deuxième contre le quatrième d’autre part.


Hébergement

Huit établissements hôteliers choisis

La commission «Hébergement» des 12es Jeux de la CJSOI a bien avancé dans son travail. Elle a identifié huit hôtels pour accueillir les délégations qui seront présentes sur notre sol. Des réunions ont eu lieu avec les responsables de ces établissements qui ont été réservés. Ces derniers se trouvent dans le centre, le nord et l’ouest de l’île. La commission Hébergement attend les listes nominatives pour être en mesure de compléter son travail.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x