Recours judiciaire de la MTCSL : Le week-end de People’s Turf en sursis

Avec le soutien de
La MTC Sports and Leisure Ltd conteste la tenue de la journée additionnelle attribuée à People’s Turf PLC une semaine avant son week-end de courses durant lequel sera courue la Maiden Cup.

La MTC Sports and Leisure Ltd conteste la tenue de la journée additionnelle attribuée à People’s Turf PLC une semaine avant son week-end de courses durant lequel sera courue la Maiden Cup.

La journée additionnelle accordée par la Horse Racing Division au nouvel organisateur de courses risque d’être un nonstarter, après le renvoi à octobre des débats sur la motion de la MTC Sports and Leisure Ltd contestant son attribution.

L’affaire a été renvoyée au 10 octobre. La journée additionnelle de People’s Turf PLC (PTP), contestée par MTC Sports & Leisure Ltd (MTCSL), va-t-elle avoir lieu le dimanche 25 septembre ? Si les hommes de loi de la partie codéfenderesse, en l’occurrence PTP, affirme qu’aucun «stay of execution» ou précision n’a été signifié par la juge, et que le week-end de courses «devrait avoir lieu», en revanche, la MTCSL souligne que le «purpose» du litige est de geler ou pas la journée additionnelle du 25. Du coup, la tenue de cette journée «ne peut avoir lieu avant d’être débattue en cour».

«Rien n’a été dit dans la décision suivant le renvoi au 10 octobre que PTP ne peut organiser son week-end de courses prévu les 24 et 25 septembre», explique-t-on à PTP. Reste qu’il n’est pas exclu que la Senior Puisne Judge Nirmala Devat, en attendant le hearing renvoyé au 10 octobre, émette, aujourd’hui, des directives en faveur d’une suspension de cette journée additionnelle.

À quoi bon attendre les débats du 10 octobre si le but du litige, soit la tenue de la journée du 25 septembre, a déjà eu lieu au moment du hearing ? C’est la question que tous se posent. Pour un officiel de la MTCSL, «cette journée du 25 ne peut avoir lieu tant que la cour n’a pas statué sur son sort». «C’est un peu la logique», nous fera part un entraîneur.

«Cancelled due to the sole fault of the Applicant not be able to secure enough horses to race on that particular day.»

Et pour mieux défendre sa position, du moins en attendant que l’affaire soit entendue, PTP, à travers un de ses directeurs, Somesh Aumeer, a énuméré plusieurs points visant à faire tomber la demande de la MTCSL. Tout d’abord que la résolution signée par les directeurs de MTCSL est «undated» et «null». Et vu que Maxime Sauzier n’a pas signé cette décision, celle-ci ne peut être considérée comme étant unanime.

Les accusations formulées par la MTCSL que certaines écuries proches de PTP auraient boycotté sa 15e journée ont été réfutées. Selon PTP, cette journée a été «cancelled due to the sole fault of the Applicant not be able to secure enough horses to race on that particular day».

Puis, que le «co-Respondent (NdlR : PTP)» a «an unblemished track record», ayant augmenté le stakes money pour attiré plus de participants. Et que PTP a demandé aux défendeurs, en l’occurrence la Gambling Regulatory Authority (GRA) et la Horse Racing Division (HRD), de lui donner une journée additionnelle afin de minimiser les pertes de l’État, tout minimisant les risques pour les chevaux ayant déjà été entraînés pour cette date spécifique.

PTP relate que l’état de la piste n’est pas un problème. Cela, contrairement à ce que la MTCSL a formulé dans sa plainte. Dans sa défense, PTP avance que les «coRespondent maintains the track properly and there has been no adverse report to that effect at the regulatory body. On the contrary, the co-Respondent found metal pieces and holes on the track after the races organized by the Applicant (NdlR : MTCSL)».

Dans sa réponse à la motion de la MTCSL en cour, PTP a qualifié le recours légal du demandeur de «vexatious and frivolous» vu que c’est à la discrétion de l’autorité hippique de décider entre PTP et MTCSL dans le cas actuel. À cela, «the co-Respondent (NdlR : PTP) will lose a significant amount of money due to the fact that it has already prepared the horses and the buildings, staff and all machinery leading the racers are already on and therefore cannot be stopped at such late hour».

Rappelons que la MTCSL a affirmé que la 15e journée avait été annulée en raison du boycott de certaines écuries proche de PTP. D’autre part, que la GRA et la HRD n’ont pas accédé au remplacement de cette journée «sans aucune explication» pour «mieux» la donner au concurrent.

De plus, la MTCSL estime que la tenue d’un week-end de courses par PTP juste avant le week-end du Maiden, cette fois tenu par la MTCSL, lui serait préjudiciable faute de partants. C’est en ce sens que la MTCSL a demandé réparation à la cour. A-t-elle gagné ? À première vue «oui» pour reprendre plusieurs officiels de la MTCSL, tout comme ceux de PTP, même si c’est sur un ton moins optimiste, mais des précisions de la cour vont mieux éclairer nos lanternes d’ici peu. «Attendons demain (NdlR : aujourd’hui)», nous ont d’ailleurs déclaré les cellules de communication respectives de la GRA et la HRD.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x