Hippisme: Énième caillou dans le sabot de la MTCSL

Avec le soutien de
Certains entraîneurs proches de PTP sont accusés de boycotter les journées organisées par la MTCSL.

Certains entraîneurs proches de PTP sont accusés de boycotter les journées organisées par la MTCSL.

  • La 15e journée de samedi annulée, remplacée par la 16e

La Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd (MTCSL), qui comptait organiser deux réunions hippiques ce week-end, a dû revoir ses plans. En raison d’un manque criant de partants, la Horse Racing Division (HRD) n’a eu d’autre choix que d’annuler l’une des deux journées, soit la 15e qui était initialement prévue samedi. La 16e journée aura, elle, bien lieu et a été en conséquence reprogrammée pour samedi. Dans les coulisses de la MTCSL, ce manque d’intérêt pour participer au prochain week-end est perçu comme un «boycott» de la part de certains professionnels et propriétaires.

Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer la décision de certains entraîneurs et propriétaires de faire l’impasse sur ce week-end de courses. En premier lieu, on évoque avec insistance le fait que certains établissements proches du nouvel organisateur, People’s Turf PLC (PTP), aient décidé de ne pas apporter leur soutien à la MTCSL, préférant aligner leurs coursiers lors des prochaines journées organisées par PTP.

Autre facteur qui aurait pesé dans la balance : le prix de consolation de Rs 15 000 offert par PTP, concurrente de la MTCSL, pour tous les compétiteurs non-placés, une incitation qui attire de plus en plus les propriétaires. Dans plusieurs cas, apprenons-nous, plusieurs d’entre eux auraient, ces dernières semaines, donné des instructions aux entraîneurs de ne faire courir leurs chevaux que lors des journées organisées par PTP dans le but d’amortir leurs «keeps»

Une autre source explique que la décision prise récemment par la MTCSL de mettre un terme aux subsides accordés aux écuries, avec notamment la prise en charge des salaires des palefreniers, n’aurait pas été bien accueillie, d’autant plus qu’il «n’y aurait pas eu de consultations au préalable». Cette décision, ayant des répercussions financières importantes pour les écuries, fait qu’une bonne partie d’entre elles a décidé de bouder les activités de l’organisateur historique des courses. La hausse du prix de la location des boxes par la MTCSL aurait également fait pas mal de mécontents.

Certaines écuries déplorent pour leur part le fait qu’elles n’aient pas encore reçu le paiement du stakesmoney remporté lors des précédentes journées de courses organisées par la MTCSL pour justifier leur absence lors de ce week-end. Mais du côté de l’organisateur, on souligne que ces établissements avaient une ardoise auprès de la MTCSL, ce qui explique le nonpaiement de leur prizemoney. Les prix remportés ont ainsi servi à éponger une partie de leurs dettes.

Pour corser le tout, certaines écuries, bien que voulant, elles, participer au week-end, n’ont tout simplement pas de chevaux aptes à concourir compte tenu de leurs effectifs. Cette annulation de la 15e journée n’aide nullement la MTCSL, déjà en proie à de grosses difficultés financières et dont l’avenir s’inscrit plus que jamais en pointillé.

À noter que la seule journée que la MTCSL sera en mesure d’organiser ne comprendra que sept courses… toujours faute de partants.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x