Arnaque: des individus se font passer pour des policiers

Avec le soutien de
La jeune femme a déposé une PM au poste de police de Rose-Hill jeudi 11 août. 

La jeune femme a déposé une PM au poste de police de Rose-Hill jeudi 11 août. 

Deux personnes ont eu affaire à des pseudo-policiers et ont consigné une Precautionnary Measure (PM). L’une d’elles est tombée dans le piège et a déboursé Rs 45 000. 

Une étudiante de 25 ans domiciliée à Pailles croyait avoir affaire à un sergent de police. Elle aurait remis Rs 25 000 à un individu afin que son frère retrouve la liberté conditionnelle. Ce dernier avait été arrêté dans une affaire de drogue. La jeune femme a déposé une PM au poste de police de Rose-Hill jeudi 11 août. 

Dans sa plainte, la victime a relaté aux enquêteurs qu’elle avait reçu un appel sur le cellulaire de son frère, qui était en sa possession, mercredi 10 août. L’interlocuteur s’est présenté comme le sergent Ramsay et aurait dit à la plaignante qu’il y a objection policière pour faire libérer son frère. Le faux policier a expliqué qu’il peut faire débloquer la situation et qu’il va falloir payer Rs 25 000 pour les procédures et Rs 20 000 pour la caution. 

Un rendez-vous a été fixé à Port-Louis dans la mi-journée de mercredi. La jeune femme a fourni une description physique du suspect aux agents. Un homme de la soixantaine serait venu la rencontrer. Elle lui a remis une enveloppe contenant Rs 25 000. Le «policier» aurait ensuite demandé à sa proie de se rendre dans l’enceinte de la cour de Rose-Hill pour rencontrer un dénommé Bernard pour lui remettre les Rs 20 000. 

L’habitante de Pailles s’est alors rendue à Rose-Hill, mais personne ne s’est pointé. Elle a alors contacté le pseudo-sergent qui lui a dit de se diriger au bureau du Passport and Immigration Office de la région et de déposer l’enveloppe sous un palmier. Mais elle n’a ensuite eu aucune nouvelle de son frère. Réalisant qu’elle a été bernée elle a averti la police. 

Par ailleurs, un jeune de 24 ans habitant Barkly a reçu un coup de fil presque similaire dans l’après-midi de mercredi. L’individu au bout du fil s’est présenté comme l’inspecteur Ramsay affecté à la brigade antidrogue de Flacq. Le faux inspecteur a dit au jeune homme que l’ADSU avait besoin de lui pour une enquête car il a été incriminé par un suspect. «Komié avoka to pou pran to pou fini tasé la twa. Mo travay enn lot sistem mwa. Sa akizé-la inn dir si to donn Rs 100 000, li pou tir twa ladan, nou gété kouma pou fer pou vinn kit kas-la», aurait déclaré l’escroc. 

Le jeune homme a averti son homme de loi qui a appelé l’operation room de la division Est pour savoir s’il y a bien un inspecteur à ce nom qui travaille à l’ADSU de Flacq. Les officiers ont répondu par la négative. Le jeune homme a alors consigné une PM au poste de police de Barkly. L’enquête se poursuit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x