Base militaire à Agalega: on t’explique

Avec le soutien de

Voilà un petit morceau de terre vers lequel tous les regards sont braqués. Agalega, qui fait partie du territoire de Maurice, était une nouvelle fois au coeur des débats quand, la semaine dernière, au Parlement, le leader de l’opposition, Xavier- Luc Duval, a demandé au Premier ministre ce qu’on y construit. Cet archipel est-il bel et bien une base militaire indienne, comme l’affirment plusieurs ? Pourquoi est-il si convoité ?

Des travaux herculéens 
On se croirait presque dans un film d’action. Au coeur de l’intrigue se trouve un archipel. Un coin perdu au milieu de l’océan. Agalega est situé à 1 064 kilomètres au nord de Maurice. Sa superficie est de 27 kilomètres carrés et comprend deux îlots, soit l’île du Nord et l’île du Sud. Cet archipel serait probablement resté dans l’ombre si, en 2018, des travaux de grande envergure financés par l’Inde n’avaient vu le jour sur l’île du Nord. Ces travaux comprennent, entre autres, une piste d’atterrissage de 3 km de long et de 60 mètres de large et une jetée de 255 mètres. Et des hangars plus grands que ceux de Maurice... Ces travaux ont été confiés à la firme indienne Afcons Infrastructure et coûteraient quelque Rs 13 milliards aux Indiens. Ce qui te fait énormément d’argent. Depuis 2018, plusieurs questions se posent. Cet archipel serait-il désormais aux mains de l’Inde? Surtout qu’à ce jour il y aurait au moins 162 Indiens qui y stationnent. Ces questions n’intéressent pas que les Mauriciens, mais également les étrangers. «Le gouvernement mauricien est soupçonné d’avoir en réalité secrètement négocié avec l’Inde la construction d’un port militaire sur l’île du Nord. Rien pour étayer cette rumeur, relayée par les médias nationaux et indiens, dont le quotidien de référence Times of India, mais rien non plus pour la faire taire : les autorités de Maurice nient catégoriquement avoir conclu un tel accord, mais se refusent à révéler la teneur des discussions avec «la Grande péninsule», comme on appelle l’Inde à Maurice. Les élus seraient-ils en train de brader la souveraineté sur ces îles ?», se demande le magazine Geo France sur son site, dans un article datant du 29 juin. 

Questions et (quelques) réponses au Parlement 
Depuis le 26 juillet, le leader de l’opposition, Xavier- Luc Duval, assène de questions le Premier ministre sur Agalega dans une tentative d’avoir des réponses sur ce qui s’y trame exactement. Mais celui-ci dévoile peu de choses et le flou persiste. Le Premier ministre explique que toute cette installation des Indiens sur Agalega est faite pour nous «protéger contre la piraterie, la pêche illégale et contre le trafic de drogue», tout en niant l’existence d’une base militaire indienne. 

Il ajoute cependant que ce projet fait suite à un accord de confidentialité entre Maurice et l’Inde. Autrement dit, que ce projet est secret et qu’il ne sera pas rendu public. Donc aucun moyen pour toi, moi et tous les Mauriciens de savoir ce qui se passe au juste à Agaléga. «Plus on dépense sur Agaléga, plus les Indiens financent, et plus l’Inde aura des droits sur cette île. Quelle est la contrepartie de toutes ces générosités?», a voulu savoir Xavier-Luc Duval. Pas de réponse directe du Premier ministre. Toutefois, il a affirmé que la souveraineté de cet archipel restera aux mains des Mauriciens et que les frais d’entretien des infrastructures s’y trouvant, et qui s’annoncent énormes, seront à la charge des Mauriciens avec, une fois de plus, le soutien de l’Inde. 

Le leader de l’opposition a également voulu savoir quels types d’avions abriteront ces hangars gigantesques. Seraient- ce des avions de chasse, comme tout porte à le croire ? Réponse : des Boeings. Sauf que ces Boeings, nous ne les possédons pas. Outre ses questions au parlement, Xavier-Luc Duval a également posté une vidéo d’Agalega sur les réseaux sociaux. Une vidéo qui a fait le buzz, car on y voit l’ampleur des travaux. On y constate que depuis 2018, la topographie de l’île a complètement changé. La végétation a cédé la place à d’imposants bâtiments. 

Ce que nous apprend la presse étrangère 
Si à Maurice le flou règne et les questions pleuvent, la presse étrangère, notamment indienne, fait bel et bien état d’une base militaire indienne sur Agalega. Times of India en a fait mention dans plusieurs articles. Le journal a même diffusé des photos montrant les constructions sur Agalega en avril 2021 dans un article intitulé «Images of india’s military base in Mauritius Revealed». Le journal Aljazeera a consacré l’année dernière, un papier d’opinion intitulé «Why is India building a military base on Agalega Island ?» L’article est disponible sur leur site. Malgré tout ceci, le gouvernement mauricien nie toujours l’existence d’une base militaire indienne sur Agalega. Le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram, a même lancé sur les ondes d’une radio privée la semaine dernière : «Il y a beaucoup de spéculations, l’île est appelée à se développer, pourquoi pas devenir une zone balnéaire !» Et toi, tu en penses quoi ? Penses-tu que les touristes iront là-bas pour visiter des hangars ? 

Pourquoi l’Inde s’y installe 
Si, au premier regard, l’archipel d’Agalega peut paraître un point sur la mappemonde, il se trouve en revanche dans une zone stratégique. Au coeur de l’océan Indien, cette île est un relais entre l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Et les grandes puissances mondiales s’y intéressent. Ainsi, l’Amérique a sa base militaire aux Chagos, et la Chine s’est installée en Afrique, plus précisément à Djibouti. Des rumeurs circulent qu’ils seraient également intéressés à construire une base militaire à Madagascar. Si cela s’avère, l’Inde a toutes les raisons de vouloir protéger ses arrières, d’où son intérêt pour l’archipel d’Agalega. Les travaux sur Agalega sont complétés à 88 % et devraient prendre fin cette année, ce qui coïncidera avec la visite du Premier ministre indien Narendra Modi sur l’île…

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x