La SBM Kenya sommée de rembourser USD 7,5 millions à AfrAsia Bank

Avec le soutien de

Les problèmes n’en finissent plus pour la State Bank of Mauritius (SBM), où l’argent coule à flots mais dans la mauvaise direction. Cette fois, c’est SBM Kenya qui doit s’alléger d’une très grosse somme.

Alors qu’une banque américaine, la Chase Bank de Kenya, croulait sous les impayées et a dû être mise sous administration le 7 avril 2016, devinez qui est allé à la rescousse des déposants et des employés ? La SBM. Laquelle a racheté cette banque le 7 août 2018 au prix, certes, d’un dollar symbolique. Toutefois, il a fallu, selon nos informations, que la SBM trouve quand même Rs 1,8 milliard à y injecter pour le redémarrage des 50 succursales kenyanes, payer une partie des employés et effectuer d’autres dépenses. Décidément, «notre SBM», comme la qualifiait Aadil Ameer Meea, sait se montrer généreuse envers des étrangers!

Ces Rs 1,8 milliard accordées aux opérations kenyanes, nous dit une source, ont été levées grâce à l’émission de bons. «Et la SBM de Maurice doit payer chaque année environ Rs 400 millions aux détenteurs de ces bons, qu’ils soient mauriciens ou étrangers. Cela obère terriblement sur les profits ou pertes de la SBM depuis.»

On nous parle aussi des excès qui ont cours dans cette banque kenyane. Un manager mauricien payé Rs 1 million par mois, plusieurs millions dépensées pour l’informatisation des opérations. Et, au final, c’est la SBM de Maurice qui passe à la caisse.

Et voilà que SBM Kenya se retrouve maintenant avec une note de USD 7,5 millions (Rs 350 millions) à régler à AfrAsia Bank. Lors de la reprise de Chase Bank du Kenya par la SBM, cette dernière pensait qu’elle ne reprenait que les actifs, pas les passifs, qu’elle ne faisait qu’un «Carve-out Assets». Fort bien, mais il fallait suivre les procédures.

La High Court du Kenya a trouvé que «the Transfer of Business Act was applicable in the deal and since SBM did not publish the mandatory notice under the law, it is liable for all Chase Bank dues». Il faudra donc rembourser le montant de USD 7,5 mil- lions à Afrasia Bank qui avait placé cette somme à la Chase Bank avant qu’elle ne soit reprise par la SBM.

Un simple oubli qui coûte cher. On ne sait pas si la SBM fera appel. Le service de communication de SBM Holdings nous a promis une réponse en fin de semaine. En attendant, les hommes de loi de l’institution se frottent les mains.

La prochaine assemblée générale des actionnaires promet d’autres difficultés pour le directeur, après le renvoi intempestif de la précédente assemblée. D’ailleurs, les actionnaires demeurent toujours dans le noir quant à la prochaine date fixée.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x