Agathe Desvaux de Marigny: «Le festival n’est pas pour faire de l’argent, mais mettre en avant Le Morne»

Avec le soutien de

Après deux années de pause due à la pandémie, le Festival Nou Le Morne reprend vie. La troisième édition est annoncée pour le samedi 27 et le dimanche 28 août. «Nous revenons avec une édition réduite comparée à celle de 2019 car il nous aurait fallu plus de temps pour nous préparer. Il faut dire qu’en 2019 déjà, par manque de sponsors, j’avais dû financer une bonne partie du festival. Donc, il n’était pas possible de présenter une édition comme celle de 2019 cette année, mais nous y penserons pour 2023», explique Agathe Desvaux de Marigny, l’organisatrice de ce festival. 

Malgré la version réduite, à la fin du mois, le festival se tiendra tout de même sur deux jours et accueillera des artistes sud-africains et une douzaine de groupes locaux. Le thème de cette nouvelle édition est Positive Vibration et reconnexion. Le festival débutera ainsi avec un trail et un fun run. «Le principe de ce festival c’est que les gens viennent et découvrent le village du Morne et se reconnectent à la nature. Cette édition se veut aussi plus familiale. Le fun run permet au public de faire le tour de la chasse du Petit Morne. Un lieu privé qui n’est accessible qu’une fois l’an», souligne Agathe Desvaux de Marigny. Les portes du festival s’ouvriront à partir de 14 heures le samedi 27 août au Green Village, au Morne. 

Grâce à un accord avec l’artiste sud-africaine Zanele Muholi, cette nouvelle édition verra également la participation d’artistes de ce pays. «Zanele Muholi est une photographe connue qui avait participé au festival en 2019. Elle m’a appelée pour me dire qu’elle voulait revenir. Donc, le festival comprendra également une exposition de photos. À travers son institut, le Zanele Arts Institute, elle facilite le déplacement de deux artistes photographes, d’une chanteuse et d’un pianiste. Ce dernier est également deejay. J’ai envie de créer des liens avec les artistes africains, de promouvoir le partage de connaissances. Cette collaboration avec Zanele Muholi est importante même pour les prochaines éditions», poursuit Agathe Desvaux de Marigny. 

En ce qui concerne les artistes mauriciens, la programmation musicale a été confiée à Steeve Laridain. Parmi les têtes d’affiche de cette nouvelle édition, le public pourra voir sur scène Manu Desroches, Otentikk Groove, Ribongia, Lespri Ravanne, Ravanne Koze et Justice Lecoq, Menwar et sa fille, Sarah Honoré, entre autres. Le village des artistes sera tenu par Christopher Colin et son collectif. 

Justice Lecoq et Menwar sont à l’affiche du Festival Nou Le Morne organisé par Agathe Desvaux de Marigny.

Le public sera également invité à participer à divers ateliers, dont ceux consacrés à la ravanne, animés par le groupe Lespri Ravann. Il y aura aussi La voix tambour avec Sarasvati Mallac, un atelier sur la permaculture à la fois théorique et pratique et un autre autour de l’apiculture. Des activités artistiques sont également prévues pour les enfants. Le prix de la participation aux ateliers ne sera pas inclus dans le billet du festival. Ceux désirant y participer devront réserver leurs places au préalable. 

Toujours dans l’esprit de la reconnexion avec la nature, une designer anglaise, Zoe Powell, fera le déplacement grâce à une subvention du British Council. Elle travaillera en collaboration avec Mahendra Gooroochurn et des designers de l’Université de Maurice pour collecter des déchets et créer une installation à partir de ces matériaux récupérés. Des ateliers autour du recyclage seront également organisés pour enfants durant les deux jours du festival. 

Le festival mettra également en lumière la cuisine traditionnelle de la région. Civet de cochon marron, ou encore curry de cerf ne manqueront pas de ravir les plus gourmands. Les festivaliers sont invités à camper sur place ou encore à habiter dans le village ou la région du Morne. Le site Web Mari Deal s’occupe de l’hébergement. «Il y en aura pour toutes les bourses», conclut Agathe Desvaux de Marigny. Les recettes du festival iront à l’ONG Action Développement Le Morne, crée et gérée par Agathe Desvaux de Marigny. Cette dernière soutient que «le but de ce festival n’est pas de faire de l’argent, mais de mettre la région du Morne en avant». Entre 1 000 et 2 000 personnes sont attendues à ce festival. À noter que les billets pour les différents forfaits seront disponibles dans les jours à venir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x