Tourisme: la MTPA veut séduire les Italiens

Avec le soutien de
Alitalia opérait jusqu’en 2020. Elle a été reprise par ITA et les opérateurs mauriciens espèrent une collaboration avec elle.

Alitalia opérait jusqu’en 2020. Elle a été reprise par ITA et les opérateurs mauriciens espèrent une collaboration avec elle.

Augmenter le nombre d’arrivées touristiques, en faisant la promotion de Maurice auprès des Italiens. C’est l’objectif de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), qui cherche à nouveau un consultant en relations publiques (PR), afin de redynamiser le marché, considérablement affecté par la pandémie de Covid-19. 

Depuis 2020, les restrictions ont ralenti le secteur du voyage et les demandes ont chuté. Résultat : les arrivées touristiques ont diminué de 41,8 % de janvier à décembre 2020 comparativement à la période correspondante en 2021, note la MTPA. Une enveloppe de 145 000 euros, soit Rs 6,6 millions, sera allouée à cette firme de PR, qui devra être basée à Milan. 

Le contrat sera d’une durée d’un an, soit du 1er octobre au 30 septembre 2023, avec la possibilité d’un renouvellement annuel, pour un maximum de trois ans, jusqu’au 30 septembre 2025. Le consultant sélectionné sera responsable notamment de la visibilité et de la promotion de Maurice en tant que destination de luxe auprès des commerces et des consommateurs, la promotion à travers des événements de haut calibre, avec le concours de célébrités, la participation à des salons, ateliers, roadshows et d’autres activités en Italie. 

Selon la MTPA, depuis de nombreuses années, Maurice s’est forgé une solide réputation au sein du marché touristique italien et a pu fidéliser les voyageurs. «Le marché a connu une augmentation significative de 9,5 % de janvier à décembre 2019 avec 41 991 arrivées contre 38 361 au cours de la même période en 2018 (voir encadré). Les Italiens voyagent normalement pendant les mois de juillet-août et décembre. Cependant, des statistiques récentes montrent qu’il y a une augmentation des voyages hors saison, pendant les mois de mars, mai, septembre et octobre», écrit la MTPA dans son document d’appel d’offres. 

De plus, fait ressortir la MTPA, Maurice est considéré comme une destination touristique de luxe avec la combinaison «Sun Sand and Sea», un service de haute qualité et une variété d’offres par rapport aux autres destinations balnéaires. «C’est l’une des destinations touristiques les plus prisées au monde car elle offre du tout en un, des plages de sable blanc, une nature magnifique, un large éventail d’activités nautiques et terrestres, une gastronomie et une culture riches, des hébergements de luxe, des villas avec piscines privées, un golf et des SPA de classe mondiale et des gens accueillants. Ce produit correspond parfaitement à la clientèle italienne.» 

En ce qui concerne la connectivité aérienne, la compagnie dubaïote Emirates propose deux vols quotidiens, via Dubaï, à bord de son fleuron A380, grâce à un «code sharing» avec Air Mauritius. D’autre part, la compagnie aérienne a un «code share» avec Air France pour des vols quotidiens. Le 29 octobre 2018, Alitalia avait commencé à proposer trois vols directs par semaine, entre Maurice et Rome. Cela, grâce à une collaboration avec Omarjee Aviation, qui était le représentant de la compagnie à Maurice. L’objectif de la compagnie aérienne italienne étant de brasser large dans le bassin européen en vue d’attirer davantage de visiteurs dans l’île. Les vols d’Alitalia permettaient ainsi des connexions dans plusieurs villes d’Italie notamment Milan, Venise, Naples. Ce qui encourageait de nombreux Italiens à venir à Maurice. 

Cependant, le transporteur italien devait ressentir les effets désastreux de la pandémie. Le 15 octobre 2021, la compagnie aérienne nationale italienne était remplacée par Italia Trasporto Aereo (ITA), un nouveau transporteur public, mettant définitivement au tapis le fleuron de la compagnie, vieux de 75 ans, après des années de pertes financières et de tentatives de sauvetage infructueuses. ITA avait «remporté» la marque emblématique d’Alitalia pour 90 millions d’euros, soit près d’un tiers de ce qu’espérait Alitalia, selon les médias locaux. 

Umarfarooq Omarjee, directeur d’Omarjee Aviation, indique qu’Alitalia opérait jusqu’en 2020 et la collaboration avec le transporteur était fructueuse en termes de nombre de visiteurs et d’échanges commerciaux entre l’Italie et Maurice. «Alitalia a desservi Maurice pendant une période de six mois, soit d’octobre à mars. Le taux de remplissage était en moyenne de 75 %, entre octobre 2018 et mars 2019. D’octobre 2019 jusqu’en février 2020, le nombre d’arrivées était d’environ 80 % pour la saison. Le mois de décembre était complet. Le nombre de visiteurs était boosté et il y avait de gros échanges commerciaux en termes de cargo alimentaire.» 

Notre interlocuteur espère une autre collaboration à l’avenir avec ITA. «C’est une nouvelle compagnie et elle a commencé à proposer les vols longs courrier vers le Brésil notamment. Elle commence à desservir les Maldives. Je pense qu’à l’avenir, il y aura une considération pour Maurice.»

Les arrivées touristiques d’italie en chiffres

Année Nombre d’arrivées touristiques
2015 29 185
2016 31 337
2017 35 101
2018 38 361
2019 41 991
2020 7 567
2021 3 954
Jan-Juin 2022 6 854

Source : MTPA

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x