Enseignement en ligne: les allocations se font toujours attendre

Avec le soutien de
Plusieurs enseignants des collèges privés attendent toujours le paiement de leurs allocations pour les cours en ligne effectués depuis le confinement de 2020.

Plusieurs enseignants des collèges privés attendent toujours le paiement de leurs allocations pour les cours en ligne effectués depuis le confinement de 2020.

Depuis 2020, alors que l’enseignement avait basculé en ligne, des allocations devaient être payées aux enseignants. Cependant, indiquent des syndicalistes, les enseignants du privé n’ont perçu qu’un mois d’allocation alors que ceux du secteur public en ont bénéficié pour trois mois. Idem pour les passage benefits.

«Seul un mois d’allocation (de Rs 600) a été effectué pour le personnel des collèges privés pour 2020. Dans les collèges d’État, ce paiement a été effectué pour trois mois pour 2020 et pour d’autres, pour trois mois en 2021», déclare le secrétaire de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE), Arvind Bhojun. Une manifestation devant le siège de la Private Secondary Education Authority (PSEA) avait été d’ailleurs organisée par ce groupe syndical pour dénoncer ce problème. Selon lui, d’autres complications surviennent également au niveau des passage benefits que les enseignants devraient pouvoir percevoir. «C’est comme si on était en train de mendier cet argent. Plusieurs collèges privés ont fait leur application depuis janvier dernier mais ils n’ont eu aucun retour à ce jour. Quand nous appelons, la seule réponse est qu’il n’y a pas de fonds. Cela nous paraît invraisemblable.»

Des anomalies confirmées par le vice-président de l’UPSEE, Munsoo Kurrimbaccus. «Le ministère de l’Éducation a déjà effectué les paiements d’allocations pour l’enseignement en ligne pour les enseignants des collèges d’État. Du côté des établissements privés, on nous renvoie à la PSEA mais cet organisme nous indique qu’il faut l’autorisation du ministère. Ce n’est pas normal. Dans ce cas, même pour payer nos salaires, on se demande s’il faudra l’aval du ministère.»

Quant au passagebenefits, il soutient que l’encaissement est autorisé par le Pay Research Bureau. Munsoo Kurrimbaccus mentionne aussi des anomalies au niveau du processus à la PSEA. Il s’insurge également contre le manque d’effectifs qui paralyse cet organisme. «Par exemple, quand vous allez voir les Ressources Humaines, ce département vous dit avoir fait des recommandations au ministère des Finances qui vous affirme qu’il n’y a pas de fonds et que l’approbation du ministère est requise. Au final, que le ministère gère le tout.»

Sollicité, un enseignant d’un collège privé affirme qu’une circulaire a été envoyée pour le moment aux établissements secondaires et que le paiement des allocations pour l’enseignement en ligne n’a pas encore été effectué. Pour ce qui est de l’allocation voyage, il évoque un ou deux cas où des demandeurs ont pu obtenir 90 % des bénéfices. De son côté, un recteur d’établissement secondaire privé soutient aussi qu’un document a été émis afin d’identifier les enseignants ayant dispensé des cours en ligne pendant le confinement et entamer le processus de paiement. «Quant au passage benefit, à partir du 1er juillet, on commencera à traiter les demandes. Ce sera sur une base de first come first served», explique-t-il.

Nous avons essayé de joindre la PSEA à plusieurs reprises pour une déclaration sur ces différentes questions, en vain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x