Deux arrestations pour importation de Rs 17.2 millions d’héroïne

Avec le soutien de

Sacré coup pour les limiers de l’ADSU de l’aéroport lors d’un contrôle dans la matinée du lundi 4 juillet. Un Bissao-Guinéen et un Mauricien ont été arrêtés à Plaisance, Rose-Hill, pour deux courriers arrivés à Maurice le 3 juillet, et contenant de l’héroïne d’une valeur Rs 17,2 millions.

Il s’avère que la marchandise est arrivée à Plaisance Airport Terminal Services (PATS) sur le vol EK 701 d’Emirates en provenance de Dubaï. Lors de la vérification, l’agent de Fedex a identifié trois colis adressés à une dénommée Périnne, une habitante de Rose-Hill, dont le numéro de téléphone était inscrit sur les documents accompagnant la marchandise. L’expéditeur serait un dénommé Vela Mongeli, un agent de fret au Kenya. Un autre colis est arrivé de Johannesburg par courrier DHL sur le vol Mk 852 d’Air Mauritius et est adressé à une femme au nom d’Abdool avec son numéro de téléphone mobile. Les deux lots contenaient de l’héroïne d’une valeur de 530 g d’une valeur de Rs 7, 9 millions et 620 g d’une valeur Rs 9,3 millions respectivement.

L’ADSU de l’aéroport a immédiatement organisé un exercice de livraison contrôlé à Rose-Hill lundi car les adresses sur les deux colis étaient les mêmes. Sous la supervision du surintendant de police Jean Pierre, à Camp-Levieux, un dénommé Marinho, 42 ans, de nationalité bissau-guinéenne et en situation irrégulière, est arrêté au moment où il est venu récupérer le courrier. Nathanael Joezy Palmyre, un habitant de Plaisance de 27 ans, a été aussi arrêté le même jour sous une charge de trafic de drogue with aggravating circumstances.

Ils ont comparu devant le tribunal hier, et comme la police a objecté à leur remise en liberté, ils sont maintenus en cellule policière.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x