La semaine décryptée

Avec le soutien de

Lundi 27 juin

Relations économiques renforcées avec La Réunion

Les échanges économiques entre Maurice et La Réunion se sont renforcés ces dernières années grâce au commerce de la drogue. L’express du lundi 27 juin annonce que pas moins de 174 kg de zamal, terme réunionnais pour le gandia, ont été saisis dans la ville de Sainte-Rose dans l’île sœur. Trois Mauriciens partis récupérer cette cargaison ont réussi à prendre la fuite avant d’être arrêtés.

La Réunion est devenue un important fournisseur de gandia pour Maurice et cela se traduit par le transfert de devises vers l’île. Les producteurs réunionnais sont assurés d’un revenu. Les trafiquants engagés dans le transfert du gandia des plantations vers la côte à l’intention des Mauriciens sont aussi de grands gagnants dans cette combine.

Les Réunionnais aident aussi Maurice dans l’approvisionnement de drogues dures ou synthétiques qui ne sont pas facilement importées chez nous. Une fois débarquées à la Réunion, ces drogues sont récupérées par des Mauriciens qui partent sur la côte de l’île en speed boat. Vu l’ampleur que prend la fourniture de gandia et de drogues dures et synthétiques par la Réunion, des économistes ne vont pas tarder à entreprendre une étude sur l’impact financier de ces transactions entre les îles sœurs.

Mardi 28 juin

Huit fonctionnaires éjectés des Finances

Selon l’express du mardi 28 juin, pas moins de huit fonctionnaires ont été transférés des Finances à d’autres ministères suivant la présentation du Budget 2022-2023.

Les transferts dans la fonction publique sont imputés à plusieurs facteurs. Parfois il s’agit d’une décision punitive. Ainsi dans la police, si un policier faisait mal son travail dans un service particulier, on l’envoyait «compter des boulons» à la Special Mobile Force. Des transferts à Rodrigues ou Agalega représentaient des formes de punition plus sévères.

Dans les ministères mêmes, un transfert pourrait prendre la forme d’une récompense. Ou sinon d’une punition après une faute. Certains fonctionnaires trop attachés aux règles et aux principes s’exposent eux aussi à des transferts car ils sont vus comme des empêcheurs de tourner en rond si un décideur politique entend réaliser un coup, notamment en accordant une faveur ou un contrat à un agent.

Mercredi 29 juin

Yankees willing to ride … a shark?

Intéressante déclaration dans l’express du mercredi 29 juin de David Snoxell, ancien haut-commissaire britannique à Maurice et qui est maintenant un farouche partisan de la cause chagossienne. Selon David Snoxell, après que la ministre des Affaires étrangères britannique a donné l’assurance à Alan Ganoo que Londres souhaite résoudre le problème chagossien le plus vite possible, David Snoxell parle même d’un calendrier pour la réinstallation des Chagossiens et cela avant même la prochaine assemblée générale des Nations Unies en septembre 2022. Maurice a jusqu’ici affirmé que la base américaine de Diego Garcia ne serait nullement compromise si les Chagos nous sont restitués. Si vraiment on parvenait à un règlement au niveau des Britanniques, quelle serait l’attitude des Américains ? Car les Américains n’auront d’autre choix que de deal directement avec Port-Louis, une fois les Britanniques sortis de l’équation.

Avec l’image de Maurice de plus en plus compromise au niveau de la démocratie et de la bonne gouvernance, avec la transformation du pays en État autocratique, les Américains qui sont les alliés les plus proches des Britanniques prendront-ils le risque de ride… a shark en plein océan Indien ?

Jeudi 30 juin

The Maha-Chatwa’s mini-Chatwa

En ce jeudi 30 juin, après avoir soumis sa démission, le grand patron de Mauritius Telecom (MT) et no 1 des chatwa dans la fameuse kwizinn, quitte son bureau et part vers sa voiture.

Mais contrairement à son habitude, il ne se dirige pas vers le sous-sol pour regagner sa voiture. Celle-ci est garée devant la porte principale, au niveau de la rue. Donc, pas de bain de foule hors de vue dans un parking souterrain.

Comme par enchantement, une demi-douzaine de bouncers ont été mobilisés pour l’occasion afin qu’ils aident à créer une ambiance de Justin Bieber quittant la salle du spectacle et littéralement dévorés par les fans. Fans anglo-saxons pour fans mauriciens, ceux de Sherry Singh étaient venus leur témoigner leur gratitude. D’après ce qu’on raconte, des mignonnes et des mignons ont bénéficié d’augmentations substantielles sous le roi Sherry.

Évidemment, tout avait été stage-managed jusqu’à la fermeture des différentes succursales de MT dans le pays afin que les employés puissent se rendre à Port-Louis témoigner leur admiration au patron démissionnaire. Au fait, cette fermeture fait fi des intérêts des clients et dans un pays civilisé, contrairement à une république bananière, le régulateur aurait déjà pris des sanctions contre l’opérateur pour cet acte de désinvolture envers la population.

Vendredi 1er juillet

Révélation» Sherry Singh : Quel pays concerné ?

L’allégation faite contre le Premier ministre (PM) par Sherry Singh lors d’une interview sur Radio Plus est d’une extrême gravité. Selon ce dernier, le PM lui aurait intimé l’ordre de permettre à une third party d’installer des équipements sur le réseau de MT pour espionner les échanges sur l’Internet.

Sherry Singh n’a pas dévoilé l’identité de l’espion concerné mais quand il parle d’incident diplomatique, il est clair qu’il laissait entendre qu’il s’agissait du service d’espionnage d’un pays étranger. De quel pays s’agit-il ? Certainement pas les États-Unis et la Grande Bretagne ; sinon toute l’affaire de Diégo Garcia n’aura été qu’une farce si le PM se faisait leur entremetteur.

Pas la France qui à travers France Telecom, actionnaire majeur à 40 % de Mauritius Telecom, dispose de moyens technologiques pour tout savoir. Pas la Chine qui à travers tout l’attirail d’équipement fourni à MT pourrait bien se livrer à ce que craignaient les pays occidentaux, d’où la décision de ces derniers de ne plus acquérir d’équipements chinois. De toute façon, la Chine a eu un comportement irréprochable à Maurice depuis l’ouverture de son ambassade en 1970. Israël ? Ce serait une insulte envers Israël que d’alléguer que ce pays veut utiliser une méthode des années 1960 pour espionner le réseau téléphonique d’un pays ciblé. En 2022, avec ses équipements hypersophistiqués, Israël dispose du meilleur service de renseignements dans le monde. Ce ne sont pas les généraux et scientifiques de l’Iran qui diront le contraire. Israël sait de loin, sans avoir recours au service d’un Sherry Singh arabe, que mange chaque chef d’État qui lui est hostile, à quelle heure il part se coucher et quelle voiture il choisit pour sa sortie le matin et quel est son itinéraire.

On ne croit pas que notre PM soit devenu agent de Madagascar, des Comores ou du Burkina Faso. À quel pays le descendant auto-proclamé d’un roi en Inde fait-il donc allusion?

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x