Débouchés professionnels: 300 emplois à pourvoir dans les finances

Avec le soutien de
Le 2 juillet, il y aura des entretiens d’embauche pour des emplois avec effet immédiat. [Photo d'illustration]

Le 2 juillet, il y aura des entretiens d’embauche pour des emplois avec effet immédiat. [Photo d'illustration]

Les jeunes terminant leur cycle secondaire, les étudiants, nouveaux diplômés, demandeurs d’emploi ainsi que leurs parents pourront découvrir la large palette de débouchés professionnels qu’offre le secteur financier à Maurice. Pour cause : l’organisation d’un Job and Education Fair par Mauritius Finance, le 2 juillet, en collaboration avec le ministère des Services financier et de la Bonne gouvernance au Atal Bihari Vajpayee Tower, à la cybercité d’Ébène. Le salon accueillera près d’une vingtaine d’employeurs du secteur financier. 

«Nous avons voulu rassembler un grand nombre d’opérateurs afin de leur permettre d’aller à la rencontre de leurs futurs employés, en leur offrant une idée précise de toutes les opportunités d’emplois qui existent déjà. Dès à présent, 300 emplois sont à pourvoir pour ceux qui débutent dans le secteur mais aussi pour les jeunes professionnels ayant déjà un minimum d’expérience», explique Samade Jhummun, Chief Executive Officer de Mauritius Finance. 

Plusieurs opérateurs présents lors du salon procéderont à des entretiens d’embauche pour des emplois avec effet immédiat. Ceux qui seront bientôt diplômés auront aussi l’opportunité d’être recrutés sous des Graduate Programmes qu’offrent les compagnies. Alors que d’autres recueilleront les CV des demandeurs d’emploi afin d’étudier la possibilité de leur offrir un stage rémunéré sous le National Training and Reskilling Scheme du Human Ressource Development Council. Un emploi permanent sera d’ailleurs offert aux stagiaires ayant particulièrement brillé lors de leur séjour en entreprise. 

Le secteur des services financiers emploie 20 000 professionnels à l’heure actuelle. Selon les estimations de Mauritius Finance, 2 000 autres emplois sont à pourvoir d’ici 2023 dans cette industrie, qui se démarque des autres par son niveau élevé de rémunération et par la rapidité avec laquelle ses professionnels gravissent les échelons au sein de leurs entreprises. 

Le Job and Education Fair sera aussi l’occasion de démystifier le secteur des services financiers aux yeux des visiteurs. «De nombreux jeunes pensent que seules les personnes ayant des diplômes en finance ou des certifications en comptabilité peuvent faire carrière dans les services financiers. Ce n’est pas le cas. Le secteur a besoin de jeunes dynamiques, rigoureux et disposés à apprendre. Les visiteurs du salon découvriront un nombre important d’opportunités de carrières dont ils ne soupçonnent pas l’existence et qui sont, dans plusieurs cas, aussi ouvertes aux détenteurs d’un HSC», assure, de son côté, Shahed Hoolash, Chairperson de Mauritius Finance. 

À travers ce salon, Mauritius Finance souhaite également mettre en lumière les universités et institutions de formation qui délivrent des diplômes et certifications très recherchés par les entreprises du secteur financier. Le London College of Accountancy, l’Université Panthéon Assas Paris II, l’Université des Mascareignes, Curtin Mauritius, le Financial Services Institute, la Mauritius Finance Training Institution, le Financial Services Fund ainsi que la HRDC offriront aux visiteurs un aperçu de leurs formations spécialisées. 

Parmi les opérateurs présents à ce Job Fair, relevons, entre autres, Vistra Mauritius, Axis Fiduciary Ltd, IQ-EQ Global Business Ltd, Sanne Mauritius, Intercontinental Trust Ltd, APEX Fund Services Ltd, Ocorian, Trident Trust Ltd, TrustQore (Mauritius) Ltd, Rogers Capital, DTOS Ltd, BTG Management Services (Mauritius) Ltd, BCP Bank (Mauritius) Ltd et Matco Ltd Sovereign Trust Ltd.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x