«Breach of ICTA»: arrêté pour avoir chanté «Polico crapo»

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Mᵉˢ Alexandre Leblanc et Adrien Duval ainsi qu’Ivander Jummun, jeudi le 23 juin.

(De g. à dr.) Mᵉˢ Alexandre Leblanc et Adrien Duval ainsi qu’Ivander Jummun, jeudi le 23 juin.

Il était représenté par Mᵉ Adrien Duval. Ivander Jummun, un des chanteurs du groupe 666 Armada, a été convoqué et entendu par les limiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT) aux Casernes centrales, jeudi le 23 juin. Selon son avocat, la police lui reproche d’avoir récemment chanté la chanson Polico crapo lors d’un mariage devant des femmes et des enfants. 

C’était son deuxième interrogatoire, Ivander Jummun avait déjà été interrogé et placé en état d’arrestation pour le même délit la semaine dernière, selon Adrien Duval. Il a ensuite été libéré sous caution. «D’après la police, les paroles de la chanson Polico crapo sont une offense Il est poursuivi sous une charge de Breach of ICTA. D’autres chanteurs du groupe 666 Armada seront également appelés prochainement par la police, en ce sens». Il ajoute que l’enquête continue mais que son client revendique le droit à la liberté d’expression. «Les paroles de la chanson sont vraies et les évènements récents nous le prouvent… Pa pe dir fosté dan santé-la…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x