Eau embouteillée contaminée: la Santé enquête, les associations réclament le retrait du produit

Avec le soutien de
Des bactéries ont été détectées dans l’eau embouteillée Vital.

Des bactéries ont été détectées dans l’eau embouteillée Vital.

Quality Beverages Limited, qui commercialise l’eau de la marque Vital, dit suivre la situation de près et s’assurer que ses produits soient aux normes sanitaires. Pour les associations des consommateurs, la santé du public est vitale. Quant au ministère de la Santé, il a déployé des inspecteurs.

Les réactions ne se sont pas fait attendre après la parution de notre article, hier, concernant la détection des bactéries dans l’eau embouteillée Vital, produite par Quality Beverages Limited. Interrogé, un préposé du ministère de la Santé a indiqué que le Mauritius Standards Bureau (MSB) a été appelé à lui soumettre tous les détails des analyses des échantillons d’eau effectuées par son laboratoire.

Hier, des inspecteurs se sont rendus dans l’entrepôt de la compagnie pour des inspections et des échantillons d’eau embouteillée ont été prélevés auprès de certains commerces aux fins d’analyse. Le ministère de la Santé communiquera ensuite les résultats au public.

Jayen Chellum, de l’Association des consommateurs de l’île Maurice, estime que si le MSB a souligné que la compagnie n’était pas obligée de faire analyser cette eau embouteillée, le ministère de la Santé aurait dû normalement effectuer des analyses régulières pour savoir si l’eau embouteillée est propre à la consommation. Il estime que le MSB aurait dû agir vite en informant le public de la qualité de cette eau et qu’elle est impropre à la consommation. «Il fallait bouger vite et voir s’il faut retirer ces eaux embouteillées du marché.»

La Consumer Advocacy Platform, par la voix de son président Mosadeq Sahebdin, exige du ministère de la Santé que des dispositions soient prises pour le retrait immédiat de l’eau embouteillée de la marque Vital. Mosadeq Sahebdin demande aux consommateurs de s’abstenir d’acheter ce produit. Selon lui, la détection d’E Coli dans cette eau est un signe que la nappe d’eau exploitée aurait été contaminée, car cette bactérie provient principalement de la matière fécale. La consommation de cette eau peut provoquer une infection intestinale, notamment la diarrhée. Cette association des consommateurs lance un appel au public de consommer l’eau de robinet qui coûte 2 000 fois moins cher et dont la qualité est assurée.

La réaction la plus forte vient de Suttyhudeo Tengur, président de l’Association pour la protection de l’environnement et des consommateurs qui condamne d’abord la déclaration de la General Manager du MSB, Sandya Boygah. Cette dernière a dit que le test a été effectué à la suite d’une demande volontaire de la compagnie et que ce n’est pas du devoir du MSB de réclamer le retrait de cette eau du marché. Il ajoute que depuis février, le MSB est au courant de la qualité de l’eau de cette compagnie et qu’elle n’a pas informé le ministère de la Santé et encore moins le public.

«Je me demande combien de nourrissons ont consommé cette eau par biberon qui est souvent mélangée avec le lait, fait ressortir Suttyhudeo Tengur. Et pourtant cette eau est encore vendue sur les étagères !» Il réclame du gouvernement des sanctions contre la direction du MSB pour son «irresponsabilité». Selon lui, le ministère de la Santé, selon les dispositions de la Food Act, aurait dû faire retirer le produit du marché immédiatement.

De son côté, la compagnie Quality Beverages Limited qui commercialise l’eau de la marque Vital, dit qu’elle suit la situation de près et s’assurera que ses produits soient aux normes sanitaires recommandées par les autorités.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x