Saisie de 147 kilos de cannabis à la Réunion | DCP Bhojoo: «Tout porte à croire que la drogue était destinée au marché mauricien»

Avec le soutien de

Les gendarmes de Sainte-Rose à La Réunion ont procédé en fin de semaine dernière à une grosse saisie de drogue, soit 147 kilos de cannabis et un kilo de résine de cannabis. Cette drogue était, selon leurs renseignements, destinée au marché mauricien. Plusieurs personnes ont été interpellées. La gendarmerie réunionnaise a sollicité l’aide de la Brigade Anti-drogue de l’ACP Bhojoo pour une enquête.

Vendredi dernier, en début de soirée, à la suite d’informations faisant état d’une présence suspecte à proximité du port de Sainte-Rose, la gendarmerie de la localité a effectué une patrouille. Poursuivant leurs investigations dans une zone boisée, les gendarmes interpellent un individu transportant de nombreux sacs de sport qui contenaient de la drogue. En constatant la présence de la police, plusieurs autres individus qui étaient présents ont pris la fuite. La gendarmerie de Sainte-Rose a alors fait appel à la gendarmerie de Saint-Benoît. Et une opération a permis de mettre la main sur deux fugueurs. 147 kilos de cannabis et 1 kilo de résine ont été saisis.

Très rapidement, l’enquête, sous le contrôle du Parquet de Saint-Denis, a permis d’identifier et d’interpeller l’ensemble des trafiquants et des perquisitions ont eu lieu. Un échange de renseignements a également été fait avec les autorités mauriciennes, mentionne la gendarmerie réunionnaise.Huit personnes ont été arrêtées et placées en détention. Elles ont également été interrogées et quatre d’entre elles ont comparu en cour mercredi et ont été reconduites en cellule jusqu’à leur prochaine comparution le 6 juillet.

Sollicité, le chef de la Brigade Anti-drogue, le DCP Bhojoo, avance qu’effectivement la gendarmerie réunionnaise a contacté son unité après cette grosse saisie, cartousles élémentspoussent à croire que cette drogue était destinée au marché mauricien.Pour l’heure, il n’y a pas de Mauricien parmi les personnes arrêtées et il est trop tôt pour se prononcer sur d’éventuelles arrestations sur le territoire mauricien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x