Affaire Kistnen: Ashok Subron convoqué à la MCIT en tant que témoin

Avec le soutien de
Ashok Subron, entouré de membres de ReA, espère voir une évolution dans cette enquête.

Ashok Subron, entouré de membres de ReA, espère voir une évolution dans cette enquête.

La polémique sur les Kistnen Papers a connu un rebondissement hier aux Casernes centrales à Port-Louis, plus précisément au bureau de la Major Crime Investigation Team. Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ (ReA), y a été convoqué pour donner plus d’informations aux policiers après les dernières informations parues concernant ce carnet de dépenses de campagne électorale au n°8.

Interrogé à sa sortie des Line Barracks, Ashok Subron a souligné qu’il y a été entendu en tant que témoin. «Zot inn dimann mwa si mo konn Bruneau Laurette. Mo’nn dir wi parski linn partisip, kouma nou Rezistans ek Alternativ, dan bann manifestasion», a déclaré Ashok Subron, qui ajoute qu’il s’est exprimé en tant que porte-parole de ReA. Il a précisé qu’il a dû expliquer la chronologie des événements, notamment l’implication de ReA dans l’affaire Kistnen, commençant par la soumission des Kistnen Papers en version numérique au commissaire électoral, qui les a envoyés au commissaire de police.

Il a ajouté que ReA ne pouvait rester insensible face à une telle situation qui démontre clairement le non-respect des règles électorales. «On a fourni des preuves et on collabore avec la police. Il y a des personnes qui sont venues confirmer qu’elles ont bien signé des documents dans ces Kist- nen Papers. J’ai même passé une journée avec l’IT Unit de la police à éplucher les pages de ce fameux Diary et il y en avait plus de 80.»

Ashok Subron espère voir une évolution dans cette affaire et rapidement, car rappelle-til, l’affaire Kistnen remonte à bientôt deux ans et l’enquête est toujours en cours.

Publicité
Publicité

Depuis la mort de Soopramanien Kistnen, les événements se sont enchaînés. Yogida Sawmynaden, l’ancien ministre du Commerce dont le nom a été cité à plusieurs reprises, a démissionné, de même que le no. 1 de la STC. Pendant ce temps, chaque nouvelle comparution pendant l’enquête judiciaire vient avec son lot de rebondissements. Retrouvez tous les articles relatifs dans notre dossier.

D'autres articles »
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x