Fuite des papiers d’examens: le MES doit préparer de nouveaux questionnaires pour le PSAC

Avec le soutien de

C’est un scandale qui fait grand bruit au sein du Mauritius Examination Syndicate (MES) à Réduit. Un employé aurait été pris la main dans le sac avec des papiers d’examens pour les prochaines épreuves du Primary School Achievement Certificate (PSAC). Alors que les examens sont prévus pour août prochain.

Cette affaire a été évoquée trois fois au Parlement où la ministre de l’Éducation a été appelée à se prononcer à ce sujet. Hier, elle figurait sur la liste des intervenants dans les débats budgétaires. En effet, le député de l’opposition Ehsan Juman a déposé une question parlementaire début juin mais celle-ci n’a pas été posée à cause des débats sur le Budget supplémentaire. Or, le député rouge est revenu à la charge sur ce dossier. Idem pour le député Mahen Gungapersad, qui s’est exprimé dessus, jeudi, lors des débats à l’Assemblée nationale.

De source sûre, nous apprenons que l’affaire remonte à fin mai. Un signalement aurait été fait le 2 juin. L’officier aurait, semble-t-il, été écarté du MES et son ordinateur mis sous scellés. Tout le processus de préparation des papiers a été revu à deux mois des épreuves. Selon nos informations, le protocole a été changé pour éviter une répétition. La sécurité a été renforcée aux abords des salles du MES.

Les deux députés du Parti travailliste (PTr) ont réclamé en vain des explications de la ministre de l’Éducation. Ils estiment que ce fait aurait dû être communiqué aux enseignants, aux parents et aux écoliers candidats au PSAC.

L’express a contacté le ministère de l’Éducation au sujet de cette fuite. Un préposé souligne avoir pris connaissance de cette affaire lorsqu’elle a été évoquée au Parlement, mais dit ne pas être au courant d’une quelconque plainte.

Nous avons sollicité la directrice du Mauritius Examinations Syndicate, Brenda Thanacoody-Sobrun. Par l’entremise de sa secrétaire, elle devait revenir vers nous. Mais à l’heure où nous mettions sous presse, la version du MES était toujours attendue.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x