En Ouganda: 150 000 doses de Sinopharm offertes par Maurice bientôt détruites

Avec le soutien de

C’est un scandale qui frappe le ministère de la Santé de l’Ouganda. Des vaccins anti-Covid-19 développés par Sinopharm ont été jugés impropres à l’utilisation. Ces 150 000 doses de vaccins offertes par Maurice seront ainsi détruites. La valeur de la cargaison est d’environ Rs 16 millions, soit environ 17 milliards de shillings ougandais.

Pourquoi ces vaccins seront-ils détruits ? Selon le journal en ligne monitor.co.ug, qui a mené l’enquête, la National Drug Authority l’a ordonné après que des irrégularités en matière d’importation et de stockage ont été notées. Cette instance aurait affirmé que la cargaison est arrivée le 1er mars dernier par un vol de Kenya Airways sans qu’elle n’ait été avertie préalablement. Il manquerait des données sur les températures de stockage des lots lors du voyage ainsi que des documents de certification. De plus, les doses vont expirer le 10 août. Maurice a envoyé ces lots à plusieurs pays africains. Ces doses ont été reçues par le Rwanda et le Zimbabwe également.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x