Mauritius Labour Congress: un budget traditionnel et populiste

Avec le soutien de

Un Grand oral sans mesure innovatrice pour créer la richesse et la partager. C’est ce que pensent les dirigeants du Mauritius Labour Congress du Budget 2022-2023. Le groupe a tenu une conférence de presse ce mercredi 8 juin à Port-Louis. 

Son président Haniff Peerun soutient que le budget a été traditionnel et populiste. «Il y a eu quelques mesures positives annoncées, mais aussi un parfum d’élections municipales.» En effet, les citadins n’auront pas à payer la taxe résidentielle à partir de juillet prochain. « Mais il faudrait qu’elle soit permanente, que la Constitution soit amendée afin que cette mesure reste, même après, peu importe le gouvernement en poste. Ainsi, l’on ne pourra pas revenir sur cette décision.»

Selon ce dernier, il faudrait relancer l’économie. «Il faut qu’il y ait l’émergence de nouveaux secteurs. Ou encore réinventer les secteurs existants.» Le Covid-19 et la guerre en Ukraine ont impacté le pays, même au niveau des besoins alimentaires. « Nous devons aller vers un nouveau modèle économique. Ainsi, nous pourrons faire face à tous les défis imprévus, surtout sur le long terme.» Atteindre l’auto-suffisance serait l’une des mesures phares. «On ne peut se fier uniquement sur les petits éleveurs ou planteurs. Ils ne pourront pas agrandir leurs plantations. Alors que si l’on reprend les terres laissés à Landscope lors du dernier budget, cela peut changer la situation». Pour lui, il faudrait donner cette mission a une autre entité, qui n’a pas de lien avec le gouvernement. «Ainsi, l’on pourrait planter des légumes, élever les animaux, sans avoir à dépendre sur les autres pays.»

Pour Haniff Peerun, l’heure est aussi à décongestionner la capitale. «Il faudrait délocaliser certaines activités. Toutes les affaires économiques se trouvent à Port-Louis. Cela permettrait qu’il y ait moins de pollution également.» Par contre, la mesure de donner Rs200 aux touristes, qui arrivent au pays, est sévèrement critiqué par le Mauritius Labour Congress. « C’est dévaloriser le touriste. Que faire avec 4 euros ? Surtout qu’il va donner 10 euros comme ‘tips’ lors de son séjour. » L’aide de Rs1000 envers les parents est également décrié. « On donne Rs15000 pour encourager l’élevage des jeunes animaux, mais Rs1000 pour un enfant ! »

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x