[Documents] Hippisme: People’s Turf bondit des stalles

Avec le soutien de

«Lékours largé.» La première journée de la saison 2022 aura lieu ce dimanche 5 juin. Dans les stalles de départ : la nouvelle compagnie organisatrice des courses, People’s Turf PLC. Qui a déjà laissé entendre qu’elle n’utilisera aucune des infrastructures de MTC/MTCSL pour son baptême de feu. Quant à MTCSL, elle n’a pas encore sa licence de «Horse Racing Organiser» auprès de la GRA.

Voici une copie des «fixtures» de la journée inaugurale qu’a envoyée la HRD à tous les entraîneurs. Les entrées seront ouvertes ce matin.

Moins de 24 heures après avoir obtenu le bail pour l’utilisation du Champ-de-Mars, en cogestion avec MTC Sports and Leisure Ltd (MTCSL), la nouvelle compagnie organisatrice des courses, People’s Turf PLC (PTP), n’a pas tardé à afficher ses prétentions. Après avoir obtenu sa licence de Horse Racing Organiser de la Gambling Regulatory Authority (GRA) durant la journée d’hier, elle a pris toute la communauté hippique de court, en exprimant son intention d’organiser la première journée de la saison 2022 dès ce dimanche 5 juin.

Après plusieurs semaines d’incertitudes, entremêlées de doutes, on se dirige peut-être vers un dénouement dans la crise qui a retardé à plusieurs reprises le coup d’envoi de la saison hippique 2022. C’est le cas de le dire, après la volonté affichée par PTP, dont le principal actionnaire est le magnat des paris Jean-Michel Lee Shim, d’organiser la journée inaugurale ce dimanche.

Pour mettre les choses en perspective, il est primordial de rappeler que la décision de Côte d’Or International Racecourse and Entertainment Complex Ltd (COIREC) d’octroyer le bail du Champ-de-Mars, à titre non exclusif, conjointement, à MTCSL et à PTP mardi soir, a été diversement accueillie au sein des deux sociétés. Si elle a laissé la direction de MTCSL sur sa faim vu qu’elle avait souhaité, dans sa demande, l’exclusivité du bail sur l’hippodrome, la compagnie subsidiaire du MTC a finalement décidé, après concertation avec ses conseillers juridiques, de signer le contrat de sous-location «pour ne pas mettre en péril la possibilité d’organiser des courses dans l’intérêt de ses employés et de ses partenaires.»

Le calendrier de la saison hippique.

Même si MTCSL a éventuellement enclenché les démarches pour obtenir sa licence de Horse Racing Organiser auprès de la GRA, il nous revient que plusieurs membres en vue du club bicentenaire sont réfractaires à l’idée d’organiser les journées hippiques en alternance avec un autre organisateur hippique, d’où l’idée qu’une assemblée générale spéciale ait lieu dans les semaines à venir pour décider de la marche à suivre.

Du côté de PTP, le sentiment général contraste singulièrement avec celui de MTC/ MTCSL. À l’évidence, la décision positive de COIREC était visiblement attendue car elle n’a fait que provoquer un certain emballement, comme en témoignent les événements qui ont suivi. En effet, quelques heures à peine après la décision de COIREC, un chantier s’est mis en place, hier soir, sur le terrain qui se trouve entre la trotting-track et le bâtiment abritant le casino Hippodrome.

Pendant toute la nuit jusqu’aux petites heures du matin, au moins une vingtaine d’ouvriers se sont attelés à effectuer des fouilles pour construire, selon nos recoupements, un paddock muni d’une douzaine de boxes. Il se chuchote que ses travaux pourraient être complétés d’ici samedi.

Il faut également faire ressortir qu’aussitôt la nouvelle compagnie a obtenu sa licence de Horse Racing Organiser auprès de la GRA, hier, elle a immédiatement exprimé son intention à la Horse Racing Division (HRD) d’organiser la première journée de la saison 2022 dès ce dimanche 5 juin. À son tour, la HRD a réagi promptement en envoyant une copie des «fixtures» de la journée inaugurale à tous les entraîneurs et elle les a également informés que les entrées seront ouvertes ce matin. Au vu des derniers développements, tout laisse croire que les entrées officielles de la première journée seront disponibles cet après-midi.

Si plusieurs personnes expriment encore des réserves sur la capacité de People’s Turf d’organiser avec succès une journée de courses, surtout sans l’expertise de MTC/MTCSL, qui possède qu’on le veuille ou non 210 ans d'expérience dans le domaine, pour son Chief Executive Officer, Khulwant Ubheeram, il ne fait pas l’ombre d’un doute que sa compagnie «est prête» à démarrer la saison 2022. Celui qui a été propriétaire de chevaux au sein de plusieurs écuries au Champ-de-Mars estime que sa compagnie a fait d’énormes progrès dernièrement au niveau des infrastructures et celle-ci est prête à relever le défi.

À noter que depuis plusieurs semaines, avant même l’obtention du bail du Champ-de-Mars, PTP a mis les bouchées doubles pour mettre en place la logistique : (i) l’aménagement d’une jockey’s room, d’une salle de commissaire, d’une stewards room au sein du bâtiment abritant le casino, (ii) l’acquisition d’un appareil pour la photo finish dernier cri, (iii) la construction de stands mobiles et démontables pour les officiels et journalistes. PTP a surtout réuni les compétences à travers le débauchage de plusieurs per- sonnes expérimentées et déjà connues dans le giron hippique pour, ainsi, être en mesure d’organiser une journée de courses dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, il nous revient que la Mauritius Broadcasting Corporation a déjà donné son aval à PTP pour diffuser les courses sur la télévision nationale et que la HRD a déjà effectué une visite des lieux pour s’assurer que les équipements de PTP soient aux normes.

Concernant les nouveau- tés qui seront introduites par People’s Turf, on relève que les «stakes money» seront désormais repartis à tous les partants d’une course. Cela va certainement encourager les entraîneurs à aligner un maximum de partants. Alors qu’on pensait, dans un premier temps, qu’elle allait solliciter l’aide de MTC/ MTCSL pour organiser la première journée, tel ne sera finalement pas le cas. PTP a déjà laissé entendre qu’elle n’utilisera aucune des infrastructures du MTC/MTCSL pour son baptême de feu.

Des sources proches de la nouvelle compagnie nous ont confié qu’à travers cette démarche, PTP «veut démontrer qu’elle est suffisamment autonome et compétente» pour réussir à organiser une journée de courses sans faire appel à «l’expertise vieille de plus de deux siècles dont se vante souventson rival», le MTC/MTCSL.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x