Conférence de presse du Parti travailliste: les rouges accusent le MSM d’un «tsunami de pauvreté»

Avec le soutien de
Le Parti travailliste a dénoncé le fait que le gouvernement, à travers la Beach Authority, cherche à contrôler non seulement nos plages mais aussi la mer.

Le Parti travailliste a dénoncé le fait que le gouvernement, à travers la Beach Authority, cherche à contrôler non seulement nos plages mais aussi la mer.

Les membres du Parti travailliste ont tenu une conférence de presse hier après-midi. Arvin Boolell a mis en garde les membres du gouvernement concernant le budget à venir. Il a déclaré que le pouvoir n’a pas intérêt à toucher l’argent des pensions pour les personnes âgées, les autrement capables entre autres. Il a aussi longuement parlé de la crise financière dans laquelle le pays est plongé. Selon lui, tout serait la faute de la mauvaise gestion du gouvernement MSM.

Pour appuyer ses dires, il a cité le rapport de l’Audit qui a établi la preuve de tous les gaspillages dont s’est rendu coupable le régime de Pravind Jugnauth, en n’oubliant pas de mentionner les réserves de la Banque de Maurice qui laissent à désirer. «La bank moris sipose ena enn réserve de 6 milliard US dollar me zordi so reserve zero et so konsekans extrememan grave. Pravind Jugnauth pli gran piker poket kinn ena kom chef d’Etat», a déclaré Arvin Boolell en ajoutant que le Premier ministre est responsable d’un «tsunami de pauvreté».

Pour sa part, le député Osman Mohamed est revenu sur l’expulsion de Shakeel Mohamed et de Rajesh Bagwan du Parlement mardi, qu’il a qualifiée d’injuste. «Lor enn sel mot ‘shame’ mo truv sa vréman shameful», a déclaré ce dernier. D’autant plus que, explique-t-il, la présence de l’opposition était fondamentale pour les amendements qui devait être apportés, mais par solidarité ses membres ont dû quitter l’hémicycle.

D’ailleurs, le Beach Authority (Amendment) Bill a été longuement évoqué par les députés Ranjiv Woochit et Fabrice David. Ranjiv Woochit a affirmé qu’il était injuste que les Mauriciens doivent payer des amendes à cause des pique-niques. Fabrice David a, quant à lui, rappelé l’importance du Beach Authority (Amendment) Bill par rapport aux effets du réchauffement climatique, le Wakashio, les érosions entre autres et il a décrié le fait que le gouvernement n’ait donné aucun détail sur les moyens qui seront alloués à la Beach Authority pour mettre en œuvre les provisions de la nouvelle loi. Il a aussi dénoncé le fait que nos dirigeants cherchent à contrôler non seulement nos plages mais aussi la mer. Fabrice David a, dans ce contexte, évoqué les panneaux de restriction qui ont été installés par la Beach Authority en mer à Poste-de-Flacq. «C’est illégal. Lamer pou tou morisien.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x