Inscription des électeurs: l’ancienne présidente de la République met en lumière les failles du registre

Avec le soutien de

Ameenah Gurib-Fakim, ancienne présidente de la République, a adressé une lettre à Irfan Rahman hier pour mettre en évidence un problème concernant le registre électoral, rajoutant ainsi à la polémique autour du registre des électeurs.

Dans sa correspondance au commissaire électoral, elle explique que son fils ne vit plus à Maurice depuis 2008 mais que son nom figurait bien sur la liste électorale en 2019 alors que, pendant le recensement des électeurs de celle année, elle avait informé les canvassers de l’absence d’Adam Fakim et qu’elle avait signé pour que ce nom soit enlevé. Chose qui n’est pas allée faire puisque cette année, le nom d’Adam Fakim figure toujours sur la liste…

Pour rappel, lors de la PNQ de Xavier Duval du 17 mai, le Premier ministre était longuement revenu sur le système de compilation du registre des électeurs et avait cité la Representation of People’s Act qui stipule «every year there shall be compiled for every electoral area a register of persons entitled to be registered as electors for that electoral area». Force est de constater que la liste comporte aussi des noms des personnes absentes depuis plus d’une décennie.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x