Escroquerie alléguée: Bimla Ramloll attend le verdict dans l’affaire Sunkai

Avec le soutien de
La directrice de la compagnie Sunkai est accusée d’avoir escroqué plusieurs personnes entre septembre 2012 et mars 2013.

La directrice de la compagnie Sunkai est accusée d’avoir escroqué plusieurs personnes entre septembre 2012 et mars 2013.

Le 13 juillet. C’est la date à laquelle le magistrat Vijay Appadoo de la division financière de la Cour suprême prononcera son jugement dans le cas de Bimla Ramloll, accusée d’escroquerie de Rs 753 millions et de blanchiment d’argent. Les plaidoiries des avocats de la défense, Mᵉˢ Anoushka Lutchmee Nunkoo et Nirmal Busgopaul, et de la poursuite ont pris fin le 18 mai. L’habitante de Vacoas et directrice de la compagnie Sunkai est accusée d’avoir escroqué plusieurs personnes de Rs 753 857 800 entre septembre 2012 et mars 2013 à Beau-Bassin. Il lui est reproché d’avoir invité le public à investir dans sa compagnie, en lui promettant des placements dans d’autres business, avec un retour sur investissement plus élevé. Mais il s’avère que c’était un plan frauduleux car l’argent confié à Sunkai n’a jamais été réinvesti. 

Une accusation formelle de blanchiment d’argent pèse également sur Bimla Ramloll, âgée de 44 ans au moment des faits, et sur son époux, Mohit Ramloll. Le couple est soupçonné d’avoir, en janvier 2013, acheté un terrain de 365,12 m2 à Sodnac, Quatre- Bornes, pour Rs 2,6 millions. Or, cette somme aurait été obtenue frauduleusement, par le biais des investissements dans la compagnie Sunkai. Poursuivis sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act, les deux accusés ont plaidé non-coupables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x