L’asphyxie par régurgitation de lait: un drame fréquent chez les bébés

Avec le soutien de

Un bébé de 28 jours est décédé, mardi, asphyxié par régurgitation de lait. Ce drame est malheureusement très fréquent. Aucun bébé n’est à l’abri mais la vigilance doit être de mise...

Elle s’en souvient comme si c’était hier. N. R, 28 ans, a perdu son premier bébé, il y a deux ans. Le petit garçon qu’elle avait appelé Ethan et qui avait un mois, s’est étouffé dans son sommeil en régurgitant le lait précédemment bu. «Je lui avais donné à boire vers 21 heures. Apre mo rapel monn tire so gaz tou ek monn met li dan so ber. Mai dan la nuit kan monn levé, li nepli ti pe respiré.» Selon les médecins de l’hôpital où elle s’est ruée avec son ex époux ce soir-là, le nourrisson s’est asphyxié avec son lait. «Monn vinn maman à nouveau apre sa me sa douler la ankor lamem. Monn aprann ki se akose monn mett li dormi lor so ventre ki sa finn ariver», regrette la jeune femme.

L’asphyxie par régurgitation de lait est une des causes les plus fréquentes de mort subite chez les bébés. Selon, un pédiatre du système hospitalier, chaque mois, deux à trois parents viennent en urgence à l’hôpital à cause de leur bébé qui a commencé à s’étouffer avec le lait bu. Mais comment cela se produit-il ? Selon le pédiatre, il faut d’abord savoir qu’aspirer le lait est physiologique chez les nourrissons mais que des précautions doivent être de mise pour éviter des drames. Selon lui, l’une des premières causes de cette mort subite chez les bébés, est l’excès de lait. «Nourrir en excès un bébé peut faire que par la suite, il s’étouffe avec. C’est pour cela qu’il est important qu’il y ait des heures précises pour nourrir un bébé.» Le pédiatre ajoute que retirer les rots du bébé en le mettant sur le côté gauche, tout en tapotant son dos, et ce, après chaque biberon ou après lui avoir donné le sein, est fondamental pour éviter les régurgitations de lait.

«La manière de coucher l’enfant dans son lit aussi est très importante. Il ne faut jamais le coucher sur le ventre mais sur le dos pour éviter que l’enfant n’avale le lait par les poumons s’il veut le rejeter.» Le médecin ajoute qu’il est aussi très important de surveiller que son enfant n’ait pas l’habitude de rejeter son lait ou de tousser. Si c’est le cas, il explique qu’il est important de l’emmener chez son pédiatre pour s’assurer que cela ne cache pas des problèmes de santé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x