Production énergétique: le CEB considère une centrale à gaz flottante comme option de transition

Avec le soutien de
De telles structures sont déployées à travers le monde pour pallier le manque d’électricité.

De telles structures sont déployées à travers le monde pour pallier le manque d’électricité.

En attendant la construction de nouvelles centrales ou de transitionner vers l’énergie verte, le CEB a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour une centrale thermique à gaz flottante. Celle-ci devrait produire 80 à 100 MW.

Le Central Electricity Board (CEB) a vite réagi à l’arrêt de la centrale à charbon de Terragen. L’organisme de production et de distribution d’électricité a publié un appel à manifestation d’intérêt de fournisseurs d’électricité qui carburent au gaz. Lancé le 10 mai, l’exercice expire le 15 juin. D’après ce document, la demande aux heures de pointe devrait passer de 493 MW à 641 MW d’ici 2030. Même si, pour les besoins de la transition énergétique, nous voulons en finir avec le charbon et augmenter l’apport en énergie propre, il faudra une source intermédiaire pour compenser l’arrêt du charbon. C’est ainsi que l’option du gaz est mise en avant. Le CEB a l’intention de signer un Power Purchase Agreement (PPA) avec un Independent Power Producer (IPP) au lieu d’investir dans une centrale à ses frais.

On apprend, dans ce document d’une dizaine de pages, que le CEB suivra les recommandations de la Banque mondiale faites en 2015 et se tournera vers le gaz. Plus précisément, des barges de production d’électricité alimentées par le gaz liquéfié. Une centrale thermique à gaz flottante de combustion et de regazéification. De telles structures sont déployées à travers le monde pour des unités de production afin de pallier le manque d’électricité. Ces centrales flottantes sont considérées comme des mesures temporaires en attendant la construction de nouvelles centrales et la transition vers l’énergie renouvelable. Selon le CEB, cette LNG Power Barge, ou centrale thermique à gaz flottante, devrait avoir une capacité de production de 80 à 100 MW, un stockage flottant et une unité de regazéification ; elle est ravitaillée par un méthanier (navire qui transporte du gaz liquéfié).

Le document mentionne qu’à la fin de l’exercice d’appel à manifestation d’intérêt, les soumissionnaires pourront prospecter pour une PPA à travers une demande de propositions où devront figurer une structure de prix et une grille tarifaire des achats du CEB. Les barges de production énergétique devront être opérationnelles 8 760 heures par an, soit 365 jours non-stop. Pour l’emplacement, le CEB devra négocier avec la Mauritius Ports Authority pour que ces barges flottantes à gaz ne constituent pas une menace aux activités maritimes. Au niveau du CEB, l’absorption se fera dans la station de Fort-George à travers une ligne de transmission de 66 kV.

Le CEB souligne que c’est uniquement un appel à manifestation d’intérêt pour identifier des fournisseurs potentiels si le choix du gaz est fait. Si l’organisme va de l’avant avec ce projet, une demande de proposition sera faite à ces fournisseurs potentiels, avec des conditions, pour aboutir au choix du fournisseur final. La LNT to Power ou LNG Power Barge est utilisée comme centrale électrique facile à déployer avec l’avantage d’être facilement approvisionnée en mer. Le gain d’efficience énergétique a déjà été démontré.

Le gaz est l’une des options qu’étudie le CEB pour éliminer le charbon utilisé par trois centrales thermiques, les deux d’Omnicane et celle d’Alteo, depuis que Terragen a fermé les vannes. Le CEB n’écarte pas la biomasse et l’énergie solaire mais l’incertitude sur le stockage et l’échelle de production photovoltaïque laissent penser que l’énergie fossile ne sera pas remplacée de sitôt.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x