Plastique non-biodégradable: 127 contraventions enregistrées à ce jour

Avec le soutien de

Cela fait quatre mois que certains récipients en plastique à usage unique non biodégradable utilisés dans l’industrie alimentaire sont interdits. Il s’agit de gobelets pour boissons chaudes, bols pour confiseries, condiments, achards et barquettes d’emballage sous atmosphère modifiée (MAP) pour pâtisseries, poisson salé, fruits secs et frais. Depuis la mise en vigueur graduelle de l’Environment Protection (Control of Single Use Plastic Products) Regulations 2020 et de l’Environment Protection (Banning of Plastic Bags) Regulations 2020, la police de l’Environnement observe une amélioration dans la conformité des produits lors de contrôles dans les entreprises, foires, commerces et marchés. «Beaucoup de commerces ont fait la transition nécessaire. Le bon sens prévaut. Toutefois, il existe toujours un pourcentage de faux sacs en plastique biodégradable et en cas de doute, des échantillons sont envoyés au National Environmental Laboratory (NEL) pour être analysés.»

Du début de l’année à ce jour, 127 contraventions ont été dressées : 117 contraventions pour possession, fourniture ou vente, une pour production de sacs en plastique non conformes. Neuf étaient pour possession, fourniture ou vente d’autres objets plastiques à usage unique. Les données pour 2021 indiquent 167 contraventions : 85 pour possession, fourniture ou vente de sacs en plastique non conformes et une pour leur production ; 80 ont été dressées pour possession, fourniture/vente, et une pour production de plastiques à usage unique non biodégradable.

Alors que ces nouvelles dispositions auraient dû prendre effet le 15 janvier 2022, un moratoire a été accordé jusqu’au 14 janvier 2023 pour une autre catégorie de plastique à usage unique non biodégradable utilisée dans l’industrie alimentaire. À partir du 15 janvier 2023, les gobelets et bols utilisés pour le conditionnement de produits laitiers, comme les yaourts, glaces et desserts, seront interdits. Le moratoire est aussi valable pour les barquettes utilisées pour le MAP de produits frais, cuits ou précuits, tels que viandes, hamburgers, poissons, fruits de mer et fromages. Ce délai devrait permettre aux opérateurs de trouver des alternatives conformes à la loi.

Par ailleurs, la police de l’environnement rappelle que le numéro WhatsApp 5250 5151 est toujours opérationnel pour dénoncer le littering ou le dumping. Bien qu’on ait constaté une amélioration, les mauvaises habitudes perdurent chez certains.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x