Hippisme: le Champ-de-Mars sous les feux des projecteurs

Avec le soutien de

La semaine dernière, le Champ-de-Mars a connu des moments difficiles. Il était même question que les organisateurs des courses ne puissent plus y opérer. Ce lieu, très prisé de tous, regorge d’histoires fascinantes et pas mal de personnes se déplacent pour venir le voir. Qu’est-ce que le Champ-de-Mars ? Pourquoi est-il perçu comme un endroit historique et quelle est son histoire ? On te dit tout avec Alain Jeannot, qui est lui-même féru d’histoire.

Pourquoi ce lieu est-il aussi prisé ? 

Il faut savoir qu’il s’agit d’un endroit historique. Le Champ-de-Mars est le plus ancien hippodrome de l’hémisphère sud. Il a accueilli le premier grand rassemblement des travailleurs, un 1er mai 1930, pour la Fête du Travail, qui y avait été organisé, mais aussi la première levée du drapeau marquant l’indépendance de l’île en 1968. Après, il y a aussi le fait que les courses hippiques s’y tiennent et sont retransmises à la télévision nationale et à l’étranger. Des gens font du chemin pour venir voir le Champ-de-Mars, justement pour son histoire et sa beauté.

Quel a été son moment historique ? 

C’est au Champ-de-Mars que le quadricolore mauricien a été hissé pour la première fois, un 12 mars 1968. Cet événement a marqué le passage de Maurice de colonie britannique à une île indépendante. C’est pour cela que chaque année, la population se donne rendez-vous au Champ-de-Mars pour célébrer la fête de l’Indépendance. Mais, avant tout cela, le Champde- Mars était aussi une base militaire française. Les troupes tricolores s’y entraînaient. Le Champ-de-Mars est aussi un endroit pacificateur car il a toujours rassemblé des gens. Je dis «pacificateur» car ceux qui avaient constitué le Mauritius Turf Club (MTC), il y a plus de 200 ans, voulaient réconcilier les colons français et l’administration anglaise. Ils ont eu l’idée de proposer un événement qui allait amener tout le monde sur le même terrain, d’où les courses de chevaux. Le nouveau gouverneur de l’époque, sir Robert Farquhar, et sa femme française, Maria Latour, qui était originaire de Madras, ont alors soutenu l’organisation des courses de chevaux. C’était d’ailleurs elle qui a remis la première Coupe d’or de l’histoire du MTC, en 1812, au cheval nommé Fanny. 

L’hippisme a pris naissance à Maurice en 1812. Les premières courses ont eu lieu au Champ-de-Mars, le 25 juin, de la même année, et c’était la compétition entre propriétaires et écuries. Cela a duré 200 ans et cela, même durant les deux Guerres mondiales. Dès son arrivée à Maurice, le colonel Draper, dont le nom est attribué à une coupe aujourd’hui, a apporté son soutien à la promotion des courses au Champ-de-Mars, pendant plus de 20 ans. Il y faisait courir ses propres chevaux. À tel point qu’aux yeux de ses contemporains, il était devenu le père du MTC.

Quel est le rôle de La Citadelle ?

La Citadelle surplombe le Champ-de-Mars et assurait même sa défense. Elle est faite en roches basaltiques. Elle a été érigée sous l’administration britannique. Certes, aujourd’hui, on la connaît communément sous le nom de La Citadelle, mais il ne faut pas oublier que son vrai nom, c’était Fort Adelaïde, justement pour rendre hommage à la femme du roi William IV, en Angleterre. On a posé la première pierre de La Citadelle le 8 décembre 1834. Vu qu’il y avait beaucoup de tensions à l’époque, car certains planteurs n’étaient pas totalement d’accord avec l’abolition de l’esclavage, l’administration britannique a pensé que pour contrôler l’île et être sûr qu’il n’y ait point de guerre, qui verrait tout basculer du côté des Français, il fallait construire un fort solide et imprenable, qui permettrait de résister aussi bien aux attaques extérieures qu’à un soulèvement. Par contre, le Fort Adelaïde n’a jamais été utilisé de manière aussi extrême que ça car l’administration britannique a réussi à trouver un terrain d’entente avec la population d’origine française et un compromis avec les planteurs, qui a débouché sur l’abolition de l’esclavage. Pendant une bonne partie du XXe siècle, le vieux fort, que tous les Mauriciens ont fini par baptiser La Citadelle, avait la réputation d’être un endroit mal famé et peuplé de voyous.

Le saviez-vous ?

La piste du Champ-de-Mars fait 1 298 m de longueur et est d’une largeur variant entre 12 et 14 mètres. La piste est relativement petite. Les courses sont actuellement disputées sur des distances allant de 990 m à 2 400 m. Une course comprend 11 partants au maximum. 

La piste est entretenue avec grand soin et tout est fait pour éviter des traumatismes aux chevaux. Actuellement, même par temps pluvieux, la rétention d’eau y est minimale. En 2010, la mise en place de barrières de sécurité le long de la piste a marqué une étape importante. Cette barrière en aluminium, plus flexible que la précédente, assure désormais plus de sécurité aux chevaux et aux cavaliers. 

On ne peut parler du Champ-de-Mars sans souligner qu’il a été l’un des rares hippodromes où a été installé le système de Photo finish dès 1949. La caméra a été fabriquée localement. En 2004, une nouvelle caméra photo en couleur a été installée.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x