L'express leaks du dimanche 10 avril au vendredi 15 avril

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Publicité
Publicité

Délocalisation inquiétante

La direction du Mauritius Standards Bureau a lancé des procédures en vue de transférer le Conformity Assessment Office se trouvant au port à Moka où se situe son siège. Ce bureau a comme mission de veiller à ce que des marchandises dont des jouets débarqués à Maurice, soient conformes avec les législations mauriciennes. L’éventuel transfert de ce bureau impliquera un coût supplémentaire pour le transport des échantillons et entraîne aussi des craintes de risque de manipulation, déplore-t-on dans le milieu. Affaire à suivre.

Abhishek Bachchan, Maurice et blanchiment

Maurice a beau se sortir officiellement des listes noire et grise de la finance internationale, il est impossible de se débarrasser de certaines étiquettes. Dans le film Dasvi, qui est sorti la semaine dernière avec Abhishek Bachchan dans le rôle principal, on propose à ce dernier, un politicien véreux, de blanchir son argent à Maurice ! Mahen Seeruttun va-t-il demander amende honorable au fils de Big-B et au talentueux réalisateur Dinesh Vijan ?

L’arroseur arrosé

Depuis peu, la Land Drainage Authority sévit en catimini dans les cas où des travaux de réhabilitation n’ont pas été effectués dans un délai de 15 jours comme prescrit dans une notice précédemment servie. Le contrevenant risque une amende pouvant aller jusqu’à Rs 20 000 ou une peine de prison ne dépassant pas 12 mois. Attendons maintenant voir quand les autorités elles-mêmes vont écoper vu l’état des drains et les zones inondables qui pullulent à chaque grosse averse.

Garde rapprochée

Le DPM Steven Obeegadoo constitue lentement sa garde rapprochée. Il place ces jours-ci ses proches dans des institutions opérant sous sa tutelle, notamment au Logement. Après Eshan Abdool Rahman, compagnon de route du ministre et son conseiller à l’Education au début des années 2000 qui a été nommé à la présidence de la New Social Living Development, c’est au tour de Vijay Naraidoo, un autre proche du ministre, d’être nommé Chief Operating Officer de la National Development Company Ltd. Ex-cadre au ministère de l’Éducation, ce dernier était jusqu’à sa nomination le directeur général de l’ONG Dis-Moi, qui milite pour la cause des droits humains. Comme Eshan Abdool Rahman, Vijay Naraidoo a été conseiller en communication du ministre quand celui-ci occupait le portefeuille de l’Éducation. Est-ce là une façon de montrer à nouveau qui règne en maître dans les institutions sous la tutelle de l’adjoint au PM face aux nominés du MSM ?

L’espoir fait vivre...

Ils sont nombreux fréquentant le Sun Trust espérant une alliance entre le MSM et le PTr.Toutefois, la sortie publique de Navin Ramgoolam il y a une semaine exhortant toute l’opposition à s’unir pour faire partir le gouvernement a été reçue comme une douche froide. D’ailleurs, les observateurs politiques se demandent si le ton agressif du PM au Parlement et le renvoi des municipales ne sont pas liés à la démarche de Navin Ramgoolam.

Bouteille à la mer

Le directeur général d’une organisation gouvernementale, souvent dans l’actualité, aurait demandé à un de ses protégés de porter un message à des élus de l’opposition. Celui de ne pas poser de questions parlementaires à son sujet alors que depuis la reprise de l’Assemblée nationale en mars, au moins une question est posée sur sa boîte ou sur lui-même quasiment à chaque séance.

Ease of doing business?

Des professionnels de l’immobilier se cognent la tête contre les murs lorsqu’ils surfent sur le site web du ministère du Logement. En panne ou impossibilité de procéder à l’application pour les «Pin numbers» et les demandes de morcellements, tels sont les obstacles rencontrés au point où ils se retrouvent sans d’autre choix que de se déplacer physiquement au ministère. Ease of doing Business, vous dites ?

PPS briani

Comment descendre sur le terrain sans risquer d’être hués en ces temps loin d’être propices pour des députés de la majorité ? Le PPS Ismael Rawoo semble avoir trouvé la recette. C’est ainsi que dimanche, il s’est mis à distribuer du briani aux habitants du n° 13, Rivière-des-Anguilles-Souillac. Sauf que cet «iftaar dinner for my dear constituent», comme l’appelle le PPS, n’est pas au goût d’autres habitants de sa circonscription.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x