Prix en hausse: ce n’est pas le moment de construire !

Avec le soutien de
 Le secteur de la construction est touché par la hausse des prix des matériaux.

  Le secteur de la construction est touché par la hausse des prix des matériaux.  

En effet, ce n’est pas le meilleur moment pour entamer une construction. Surtout avec les coûts de matériaux qui ont pris l’ascenseur. Le secteur du bâtiment est très peu affecté par le conflit opposant l’Ukraine à la Russie, mais le fret provoque une hausse vertigineuse des prix.

C’est justement le casse-tête de Vanessa. Voilà presque deux ans qu’elle a commencé les travaux pour la construction de sa maison. Aujourd’hui, les moyens commencent à manquer et la maison n’est toujours pas terminée. «Entre le contracteur, le prêt à la banque, les dépenses au quotidien, je ne sais plus où donner de la tête.» Elle a contracté un emprunt à hauteur de Rs 1,4 million et plus de Rs 900 000 ont déjà été engouffrées dans la construction, et il lui reste tout un étage à construire. «Sans parler du crépissage, des carrelages, du raccordement à l’eau et de la connexion de l’électricité.»

En effet, en l’espace de deux ans, le pays a connu une flambée des prix. C’est ce qu’avance Bhooshan Ramloll, le Chief Executive Officer (CEO) de RBRB Construction Ltd. «En 2019, une tonne de ferraille se vendait à Rs 26 000, et aujourd’hui, il faudra débourser Rs 55 000 pour la même quantité. Le ciment a augmenté par 20 %, les blocs, le macadam ou encore le rocksand ont connu une hausse de 10 % au minimum. Quant au bois, il a augmenté par 30 à 40 %.»

Il avance qu’un stère de bois, utilisé dans les hôtels, les maisons ou les terrasses, coûtait, en 2020, Rs 76 000 le mètre cube, alors qu’aujourd’hui, il atteint la barre des Rs 110 000 le mètre cube. «Ce bois arrive de Malaisie. Les autres matières premières utilisées proviennent de Chine, de Turquie, de l’Inde, pour ne citer que ces pays-là. Les granites sortent de l’Inde, du Zimbabwe, ou de Dubaï pour le carrelage. Par contre, très peu de matériaux sortent de l’Ukraine ou encore de la Russie.»

La cause des augmentations serait juste le coût du fret. En deux ans, faire venir des conteneurs à Maurice coûte beaucoup plus cher. «En 2019, un conteneur de 40 pieds prenait deux semaines pour sortir de Chine pour arriver chez nous. Cela nous coûtait USD 2 800 (environ Rs 123 200), alors qu’un conteneur de 20 pieds coûtait USD 1 200 (environ Rs 52 800). Aujourd’hui, le conteneur de 40 pieds est estimé entre USD 11 000 et USD 12 000 (soit entre Rs 484 000 et Rs 528 000) alors que le prix d’un 20 pieds est de USD 8 000-USD 8 500 (environ Rs 352 000-Rs374 000). Sans oublier qu’il faudra également payer la taxe sur le fret.»

Ces coûts pèseront lourd dans la balance du propriétaire de maison. «Pour un middle income, le coût était estimé à environ Rs 800/Rs 900 le pied carré en 2019-2020. Aujourd’hui, pour cette même maison, le propriétaire devra débourser Rs 1 200 à Rs 1 300, le pied carré.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x