Reprise des vols commerciaux: la destination rodriguaise attire de nouveau

Avec le soutien de
La plage de Rivière-Banane est très appréciée des visiteurs.

La plage de Rivière-Banane est très appréciée des visiteurs.

Le sourire et l’optimisme reviennent à Rodrigues depuis la reprise des vols commerciaux, vendredi. «Nous avons eu notre premier client étranger, mardi. Il vient de Strasbourg.» Françoise Baptiste, la directrice de l’auberge La Belle Rodriguaise, cache à peine sa joie car elle accueille son premier client européen après deux ans. Les différents indicateurs démontrent d’ailleurs de la demande pour le marché rodriguais. 

D’abord, plusieurs agences de voyages offrent des forfaits aux Mauriciens qui cherchent à s’évader. La directrice d’Atom Travel, Caroline Chen, maintient qu’avec la grosse demande, sa société a préparé plusieurs forfaits, dont le moins cher est à Rs 11 000. «Une cinquantaine de personnes nous sollicitent par jour pour des renseignements sur Rodrigues. Il y a un vif intérêt. Toutefois, tous les hôtels ne sont pas encore opérationnels. Nous travaillons beaucoup avec les auberges en ce moment pour satisfaire les voyageurs», dit-elle. La directrice de La Belle Rodriguaise confirme que Mauriciens et étrangers s’enquièrent des conditions du voyage à Rodrigues. «Ils sont plutôt intéressés par les mois d’avril et mai. Nous pensons que ce sera le début de la reprise.» 

Le nouveau commissaire du Tourisme, Alain Wong So, partage son avis. «Pour tout le mois de mars, ce sont des Rodriguais bloqués à Maurice qui ont pris un billet pour rentrer chez eux. Il y a également beaucoup de patients qui vont en consultation privée à l’île Maurice et ils seront vite de retour. Donc, nous prévoyons qu’il y aura majoritairement des Rodriguais sur ces vols et une minorité de touristes. Ce n’est qu’en avril qu’il y aura un flux de visiteurs dans l’île.» 

D’ailleurs, la commission du Tourisme a noté que la destination rodriguaise est déjà en vente sur des sites spécialisés en Europe, moins d’une semaine après l’ouverture des frontières. «Le constat est très intéressant. Nos auberges ont eu beaucoup de réservations, tout comme les hôtels. Ce sont des clients mauriciens qui ont envie de voyager. Ils veulent découvrir et redécouvrir Rodrigues car nous sommes juste à côté. Il y a également des Européens qui veulent venir à Rodrigues, qui est loin de toute tourmente», déclare Alain Wong So. Il a tenu une réunion avec les responsables de l’Office du Tourisme, hier après-midi. «Nous allons démarrer une série de campagnes promotionnelles à l’île Maurice et à l’étranger. Nous participerons aussi à plusieurs salons. Le calendrier n’a pas encore été défini.» 

Les hôtels sont-ils prêts ? À cette question, Alain Wong So affirme que tous les établissements se sont mis au travail depuis le week-end pour accueillir les touristes. Françoise Baptiste affirme que la préparation dans son établissement se fait à plusieurs niveaux. «Il faut préparer psychologiquement les employés à vivre avec le Covid-19. C’est tout nouveau pour nous. Il faut aussi développer les réflexes pour respecter les règles sanitaires.» L’autre préparation est au niveau des infrastructures. Elle a dû rénover en partie l’auberge, remettre à jour le jardin et réaménager les chambres qui sont restées fermées. 

Par ailleurs, à noter que depuis la reprise des vols commerciaux vers Rodrigues, le 5 mars, il n’y aura qu’un vol par jour jusqu’au 31 mars. À partir du 1er avril, Air Mauritius desservira l’île deux fois par jour. Toutefois, en cas de grande demande, cela pourrait passer à trois vols quotidiens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x