Dans la presse du… 19 février 1991 │ La princesse Anne inaugure la garderie Serins du Cap sous la pluie

Avec le soutien de
Inauguration de la crèche municipale «Serins du Cap».

Inauguration de la crèche municipale «Serins du Cap».

Une pluie plus que copieuse et continue est venue bénir l’inauguration par la princesse Anne de la première garderie municipale de Curepipe sise à la Société mauricienne pour la Protection de l’Enfant (SMPE), raconte l’express dans son édition du 19 février 1991. Pourtant vers 16 h 15, soit 15 minutes avant l’arrivée princière, rien ne laissait présager que le ciel déverserait autant d’eau. Mais quelques minutes après il s’est mis à pleuvoir à verse et de façon ininterrompue, et ce, jusqu’au départ de la princesse pour le château du Réduit. 

Fort heureusement, la mairie de Curepipe et la direction de la SMPE avaient pensé à cet imprévu et fait installer un immense prélart dans la cour recouvrant le dais où allaient prendre place la princesse Anne et les invités. M. Mike Howell, haut-commissaire britannique, qui se baladait avec son parapluie noir, s’y attendait. 

«The Royal Family always brings rain», a-t-il affirmé en racontant que, lors d’une de ses missions diplomatiques antérieures à Karachi, région réputée pour son aridité climatique, il avait plu à verse quelques minutes avant l’arrivée de la reine d’Angleterre qui s’apprêtait à assister à une cérémonie officielle. «You learn over the years», a-t-il poursuivi en connaissance de cause. 

Quoi qu’il en soit, cette bénédiction du ciel qui s’est tellement fait attendre tout l’été, n’a pas le moindrement du monde terni la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée avec tout le sérieux et le protocole d’usage. 

Malgré les gros grains de pluie, bon nombre de badauds ont fait le déplacement, ne serait-ce que pour entrevoir la silhouette de la princesse Anne. A 16 h 30 exactement, la voiture princière s’est avancée dans la cour et la princesse a débarqué à deux pas du dais. Vêtue d’une robe blanche à motifs de carrosse ancien, la princesse Anne avait relevé ses cheveux en chignon et portait une chaîne à brillants autour de son cou et des boucles d’oreilles assorties. Un sac blanc, des chaussures du même ton et des gants de cuir blanc complétaient sa tenue. 

C’est avec beaucoup d’attention qu’elle a écouté l’intervention de Mme Angela Piat, fondatrice de la Société mauricienne pour la Protection de l’Enfant, qui a évoqué la vocation de la SMPE et de son objectif conjoint avec la mairie de Curepipe. Le maire de la ville lumière, M. Amédée Darga, a déclaré qu’il était loin de se douter, il y a un an, alors qu’il s’entretenait avec Mmes Piat et Auleear, conseillère municipale, de ce projet de garderies à la lisière des cités ouvrières curepipiennes, que la ville aurait l’honneur d’une inauguration princière. 

La princesse Anne a dévoilé la plaque réalisée par Grewals et a visité la garderie municipale et les locaux de la SMPE. Aucun membre de la presse, ni même de la presse audiovisuelle, n’a été admis à l’intérieur durant la visite princière en raison de l’exiguïté du local par rapport au nombre d’invités et d’hommes chargés de la sécurité. 

La princesse Anne s’est désaltérée non pas avec un five o’clock tea mais au jus de fruit tandis que Mme Piat lui a présenté tous les parrains qui contribuent depuis 1984 à la viabilité de cette organisation non-gouvernementale. A savoir, Save The Children Mauritius, l’entreprise Nestlé pour ne citer que ceux-là. À 17 h 40, la princesse faisait ses adieux à la SMPE.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x