Covid-19 │ Premiers cas locaux détectés: Rodrigues craint une situation explosive

Avec le soutien de
Ruée vers la pharmacie de Port-Mathurin hier, jeudi 27 janvier. © Jean Steeve Lucchesi

Ruée vers la pharmacie de Port-Mathurin hier, jeudi 27 janvier. © Jean Steeve Lucchesi 

«Je ne sais pas comment j’ai attrapé le Covid-19. Je n’ai pas voyagé. Je n’ai pas été en contact avec des personnes qui sont rentrées de Maurice. Je prends souvent le bus, mais je crois que c’est en allant en ville à Port-Mathurin que j’ai attrapé le virus….» Vanessa, cette mère de famille de 37 ans, est le premier cas local détecté au sein de la communauté donc, à Rodrigues, mercredi soir. Un exercice de «contact tracing» a permis de détecter pas moins de 68 autres cas, à hier soir, alors que les résultats d’autres tests étaient attendus. Ces cas viennent s’ajouter aux quinze autres qui avaient été détectés en quarantaine, mais les malades venaient tous de rentrer de Maurice. Ils sont en traitement à l’hôpital de Mont-Lubin. 

Depuis que les cas locaux ont été détectés, les autorités craignent que d’autres surgissent au sein de la communauté durant les prochains jours. D’autant que Vanessa, doublement vaccinée au Synopharm, s’est rendue à une séance de prière dimanche, dans la région de Coopérative, à Saint-Gabriel. «Quelque 300 personnes étaient présentes à cette prière», confie-t-elle. La Commission de la Santé a émis un communiqué dans le courant de la journée d’hier pour demander aux personnes présentes à cette cérémonie religieuse de se faire connaître. D’ailleurs, apprend-on, quelques fidèles sont parmi les patients testés positifs. 

Qui plus est, le récit de Vanessa laisse croire que d’autres personnes porteuses du virus se «baladent» toujours dans la nature. «J’ai pris le bus vendredi dernier de la Grande-La Fourche-Mangue pour me rendre à Port-Mathurin. Il y avait beaucoup de voyageurs dans cet autobus. Parmi eux, des policiers mauriciens qui venaient d’arriver. Je n’ai pas été en contact avec eux. Je ne dit pas qu’ils m’ont contaminée... Par la suite, je me suis rendue à la banque et j’ai visité plusieurs magasins à Port-Mathurin. Je suis persuadée que c’est dans un des magasins que j’ai attrapé le virus», raconte Vanessa. 

Cette mère de famille de cinq enfants, dont trois sont à l’école, a commencé à ressentir les premiers symptômes dimanche matin. Elle était vite fatiguée alors qu’elle faisait le ménage. Son état de santé a empiré mardi. «J’avais de la fièvre, des douleurs au ventre et sur tout le corps. J’avais envie de vomir.» Elle était admise au centre de santé de La Ferme. Le personnel médical l’a alors transférée à l’hôpital de Crève-Coeur à bord d’une ambulance dans laquelle il y avait déjà d’autres patients. «J’ai beaucoup toussé à l’hôpital de Crève-Coeur. Il y avait d’autres femmes dans la salle qui avaient les mêmes symptômes que moi. Elles m’ont dit qu’elles n’avaient pas été testées. Ma mère était également malade. L’hôpital l’a renvoyée à la maison sans faire aucun test…» 

Vanessa affirme en outre que ce n’est que mercredi soir, vers les 23 heures, qu’on lui a confirmé que son test PCR était positif. Depuis, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans l’île. Les Rodriguais se sont rués vers la pharmacie du port hier matin, les supermarchés ont été pratiquement pris d’assaut alors que les rues de Port-Mathurin étaient pratiquement vides. 

En attendant, les Rodriguais se posent la question : «Qui est le patient zéro ?» Est-ce un des voyageurs rentrés de Maurice qui n’ont passé que sept jours en quarantaine ? Des policiers arrivés de Maurice ? Un des membres de la Commission électorale qui ne sont pas passés par la case quarantaine ? 

Zéro réponse, pour l’instant…

Écoles fermées, vols annulés, hôtels réquisitionnés

Le conseil exécutif de Rodrigues s’est réuni en urgence hier matin tout comme le High level committee sur le Covid-19. Plusieurs décisions ont été prises. Les commissaires, Franchette Gaspard-Pierre-Louis et Simon-Pierre Roussety étaient face à la presse par la suite. La Quarantine Act sera également appliquée et les policiers veilleront au grain. Parmi les mesures prises :

  • Fermeture des établissements scolaires jusqu’au 4 février
  • Fermeture des crèches
  • Rassemblements religieux interdits
  • Enterrement en respectant les règles sanitaires selon la disposition de la Quarantine Act
  • Visites dans les hôpitaux interdites
  • Aucun mariage et aucune fête autorisés
  • Aucune activité politique autorisée
  • Les salles de sports et les sports collectifs interdits sauf les activités individuelles
  • Nombre de personnes restreint au marché
  • L’introduction du «work from home» au sein de la fonction publique
  • Suspension des visites médicales pour les personnes alitées sauf pour les urgences
  • Annulation des vols d’Air Mauritius du 30 janvier et du 1er février sauf de rapatriement pour les malades
  • Les hôtels réquisitionnés pour isoler les cas suspects

66 % de la population doublement vaccinés

Le commissaire de la Santé, Simon-Pierre Roussety, a déclaré que 72,61 % de la population rodriguaise a déjà reçu une première dose de vaccin et 66,11 % une deuxième dose. Et, à hier, 8 539 personnes avaient fait la «booster dose». Il a aussi rappelé que la campagne de vaccination continue. Pour rappel, Rodrigues compte 44 397 habitants selon les dernières statistiques qui datent de 2020.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x