Pravind Jugnauth: «La MRA a saisi de la drogue valant plus de Rs 5 milliards ces cinq dernières années»

Avec le soutien de

Le Premier ministre a réitéré la détermination du gouvernement de lutter contre le fléau de la drogue. C’était hier lors l’inauguration de l’Integrated Customs Clearance Centre (ICCC) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) à Le Chaland, un bâtiment construit depuis deux ans. Dans son intervention, Pravind Jugnauth n’a pas manqué de souligner le «soutien indéfectible» à la MRA dans l’acquisition des derniers outils, équipements et technologies pour mieux lutter contre le trafic de stupéfiant. «La MRA a effectué des saisies de drogue de plus de Rs 5 milliards au cours des cinq dernières années», a-t-il fait ressortir. Le chef du gouvernement a aussi rendu hommage aux douaniers alors qu’ils célébraient également la Journée internationale des Douanes.

Parlant du bâtiment flambant neuf qui a nécessité un investissement de Rs 650 millions et construit sur une superficie de 6 154 m2, le Premier ministre a déclaré que cette infrastructure ultramoderne, qui est une «one-stop-shop» pour le dédouanement du fret aérien, marquera une étape majeure dans la facilitation du commerce à Maurice, afin de réduire le coût des affaires et à faciliter les échanges. De ce fait, Pravind Jugnauth a annoncé que le bâtiment ICCC fait partie d’un important projet de développement de la zone aéroportuaire. Selon lui, cela entraînera à la fois la création d’un Cargo Village et l’extension du port franc.

Autre annonce ? Rs 500 millions ont été identifiées pour le projet «Integrated Single Window» qui consistera à réorganiser le système d’échange de données informatisées existant et à permettre la soumission unique des documents pour le traitement des permis et le dédouanement des marchandises tout en éliminant la duplication des processus commerciaux entre les agences. «Le temps d’arrêt et le coût pour faire des affaires devraient également être réduits car divers coûts administratifs seront éliminés avec ce projet.» Encore une fois, le chef du gouvernement a exhorté la population à travailler plus que jamais main dans la main, dans un esprit patriotique et participer au processus de relance économique car nous sommes confrontés au grand défi de la reprise économique.

Le directeur de la douane, Vivekanand Ramburun, a également rappelé la tolérance zéro pour les produits illicites. Selon lui, si au cours des dernières années la MRA a effectué de grosses saisies de différents types de drogue et de substances psychotropes, c’est bien grâce à ses acquisitions notamment les scanners, les chiens renifleurs, les patrouilleurs, des systèmes de vidéosurveillance et des drones. Face à la recrudescence des cas où les trafiquants dissimulent des boulettes de drogue à l’intérieur de leur corps, la douane a fait l’acquisition d’un scanner corporel (body scanner) à la pointe de la technologie ainsi qu’un «drug loo» (voir encadré). Lors de cet évènement, la douane a lancé deux projets, soit le e-Duty free certificate et le e-Courier platform.

De son côté, Sudhamo Lal, directeur de la MRA, est revenu sur les performances de l’organisme qui a été implanté en juillet 2006. Selon lui, pendant ces 15 ans, l’indicateur de performance le plus important pour la MRA est le montant des recettes qu’elle perçoit pour l’État. «Nous avons atteint nos recettes les plus élevées de Rs 98,4 milliards au cours de l’exercice 2018/19 avant que la pandémie de Covid-19 ne s’installe. La croissance annuelle des revenus de la MRA avant la pandémie a été de 9% en moyenne, bien supérieure à la croissance du PIB nominal au cours de la même période.» Pendant le confinement, la MRA a aidé directement ou indirectement environ 450 000 salariés et indépendants. Il affirme que dans le secteur du tourisme, le soutien financier à quelque 43 000 personnes s’est poursuivi jusqu’en décembre 2021. En ce qui concerne les «schemes» qui sont toujours en cours, la MRA effectue quelque 42 000 paiements mensuels sous la Negative Income Tax tandis que quelque 850 PME reçoivent chaque mois des indemnités salariales, ce qui permet à environ 18 000 employés de bénéficier de salaires plus élevés. Depuis peu, la MRA est chargée du recouvrement des cotisations sociales. «Lorsque nous avons repris les recouvrements du National Pension Fund (NPF), nous avons assuré une augmentation de 12% des recettes grâce aux contribuables, au E-Filing et à un suivi adéquat.» Et d’ajouter que la MRA a également été un partenaire engagé du gouvernement pour la mise en œuvre du CSG où les collectes mensuelles sont actuellement de Rs 600 millions contre Rs 400 millions sous le NPF.

Les nouvelles acquisitions de la douane pour intercepter les trafiquants de drogue

Scanner corporel à l’aéroport. L’objectif est de passer au rayon x le corps entier afin de détecter de la drogue dissimulée pour ensuite remettre des passagers suspects pour un examen médical et une opération de livraison de contrôle rapide par l’ADSU. Selon la MRA, neuf mules ayant avalé de la drogue ont été interceptées à l’aéroport de juillet à décembre 2018 et 36 de janvier à novembre 2019. L’article 132 de la Customs Act a été modifié par la Finance Act de 2019 pour habiliter la MRA à détenir et à fouiller des personnes suspectes en utilisant des scanners à rayons X ou d’autres équipements d’imagerie. L’acquisition d’un second scanneur est en cours et il sera installé au port.

Drug Loo. Une toilette spécialisée a été mise en place à l’aéroport pour surveiller les selles des passagers soupçonnés d’avoir avalé de la drogue et pour les besoins d’urgences. L’objectif est d’aider à la récupération sûre et hygiénique des colis contenant des substances illicites ingérés par les voyageurs.

Le lancement de deux services

E-courier. Ce système “paperless” permet aux particuliers de soumettre des déclarations simplifiées et d’effectuer le paiement en ligne pour dédouaner les envois pour le service courier.

E-Duty Free certificate: Ce service en ligne facilite la demande de remise des droits d’accise sur les véhicules. L’objectif du service en ligne est de réduire le temps d’attente aux ministères et aux douanes pour le traitement et l’approbation du certificat hors taxe.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x