Météo: pas de menace cyclonique pour l’instant

Avec le soutien de
La perturbation tropicale au nord-est menace Madagascar. Le système va ressortir dans le Canal du Mozambique avant de s’intensifier en une tempête tropicale. Elle sera baptisée Ana.

La perturbation tropicale au nord-est menace Madagascar. Le système va ressortir dans le Canal du Mozambique avant de s’intensifier en une tempête tropicale. Elle sera baptisée Ana.

La station météo de Vacoas surveille deux perturbations tropicales au nord de Maurice. L’une se trouve au nord-est de Saint-Brandon et l’autre dans la région de Diego Garcia. La formation cyclonique qui va se développer rapidement est celle proche de Saint-Brandon. Elle va se diriger vers Madagascar. 

Cette perturbation va toucher terre demain matin au nord-est de la Grande île avant de ressortir en mer dans le Canal du Mozambique. C’est à ce moment que la première perturbation sera baptisée, car le système pourrait s’intensifier rapidement pour être nommé Ana. Les pays à l’ouest de Madagascar devront suivre la situation. Hier, l’île est passée en alerte verte, avec la trajectoire du sud-ouest, ce qui rapprochera le système d’elle. Dans la trajectoire de la future Ana, le système ne va pas affecter directement Maurice. 

En revanche, la deuxième perturbation au nord-est de Maurice va évoluer à partir de la mi-semaine prochaine. Cette zone de basse pression va se diriger vers Rodrigues. La station météo prévoit que la perturbation passera à environ 600 km de Rodrigues, avec de la pluie et des rafales. 

Maurice n’accueillera pas de cyclone d’aussitôt. Vague de chaleur et développements nuageux provoquant orages et averses sont à prévoir. Un week-end pluvieux en perspective au sud, à l’est et sur les hauteurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x