CAN: la délocalisation de deux matches de la CAN démentie

Avec le soutien de
La délocalisation de deux matches de la CAN annoncée puis démentie par la CAF à Yaoundé.

La délocalisation de deux matches de la CAN annoncée puis démentie par la CAF à Yaoundé.

La délocalisation de deux matches de la Coupe d'Afrique des nations, annoncée vendredi soir à des journalistes suivant la compétition, a été rapidement démentie par la Confédération africaine de football (CAF). 

Vendredi soir, à 21H39 locales, un programme modifié a été envoyé par un chargé de la communication de la CAF sur un groupe de discussions de journalistes accrédités, avec deux matchs déplacés, un quart de finale et une demi-finale. Mais quelques minutes plus tard, un autre message du même porte-parole de la CAF, est arrivé sur le même groupe: «Ce document n'est pas de la CAF, nous ne savons pas qui est son auteur.»

Cette communication fait suite à plusieurs jours de rumeurs sur la délocalisation de matches de la CAN en raison du mauvais état de la pelouse du stade de Douala, sur laquelle s'est joué notamment Côte d'Ivoire-Algérie (3-1) jeudi.

Selon plusieurs médias, il était question de jouer à Yaoundé un ou les deux quarts de finale programmés à Douala, puis la demi-finale prévue à Douala.

Selon une source proche de la Confédération africaine, le comité exécutif de la CAF réuni mardi souhaitait déménager certaines des rencontres de Douala.

L'équipe d'Algérie avait demandé à ce que son match décisif contre la Côte d'Ivoire, soit déplacé, mais la CAF a rejeté cette requête mardi.

La stade de Japoma doit encore accueillir un 8e de finale le 26 janvier et deux quarts de finale, les 29 et 30 janvier, dont potentiellement celui du Cameroun, si les «Lions Indomptables» se qualifient.

Le nouveau stade de Douala souffre de la forte humidité de la région, de la chaleur et du manque de lumière.

Le toit du stade plonge très tôt la pelouse dans l'ombre, ce qui ralentit la photosynthèse et la croissance de la pelouse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x