Wakashio: la plaque commémorative arrachée du Mahébourg Waterfront

Avec le soutien de
Le 7 août 2021, Rezistans ek Alternativ et les organisations citoyennes de Mahébourg posaient cette plaque. Elle a été enlevée aujourd’hui.

Le 7 août 2021, Rezistans ek Alternativ et les organisations citoyennes de Mahébourg posaient cette plaque. Elle a été enlevée aujourd’hui.

Rien n’arrête le Dr Sheilendra Peerthum, Chief Executive du Conseil de District de Grand-Port. Même si les membres de Rezistans ek Alternativ lui ont prouvé qu’il avait tort quand il accusait le parti politique écologique de gauche de ne pas avoir respecté les procédures pour ériger la plaque commémorative de l’écocide du MV Wakashio, il a quand même fait enlever cette plaque vendredi. 

Cette plaque avait été posée sur le Mahébourg Waterfront par Rezistans ek Alternativ le 7 août dernier, jour de l’anniversaire du début de la marée noire provoquée par le vraquier japonais qui a naufrage le 25 juillet 2020.  On se souviendra qu’en août et septembre 2020, des dizaines de membres de Rezistans ek Alternativ et d’autres citoyens volontaires avaient élu domicile sur le Waterfront pour confectionner des bouées artisanales dans une tentative désespérée de contrôler la marée noire. C’est ce que commémore cette plaque.

Une source au ministère des Collectivités locales avait auparavant confirmé à l’express qu’une partie du texte gravé sur la plaque pose problème, car il fait référence à la manif monstre du 12 septembre 2020. «Lepep reklam nesans Nouvo Moris», pouvait-on lire sur la plaque.  La démarche du Dr Peerthum intervient alors que Rezistans ek Alternativ s’en remettait à la cour en début d’après-midi. 

Publicité
Publicité

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x