Importation d’héroïne par un Sierra-Léonais: son contact local inconnu

Avec le soutien de
Trois colis scellés avec du scotch isolant ont été découverts dans les valises du Sierra-Léonais.

Trois colis scellés avec du scotch isolant ont été découverts dans les valises du Sierra-Léonais.

Rs 18 600 000. C’est la valeur marchande des 1,24 kilo d’héroïne que transportait un Sierra-Léonais le 15 janvier en provenance de Dubaï sur le vol EK 701. David James, âgé de 39 ans et commerçant, n’en est pas à son premier voyage dans l’île. Il a été intercepté par les hommes de la Passport Immigration Office car il avait une allure louche et le message a été transmis aux autorités concernées car il a alors été intercepté à la douane par les officiers de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Les limiers de la brigade antidrogue y étaient présents afin de fouiller ses bagages. 

Lors du passage au green channel, une de ses valises présentait une anomalie. La valise a été ouverte pour une fouille et trois colis scellés avec du scotch isolant ont été découverts et ouverts par les officiers de la MRA. Les policiers ainsi que les douaniers ont soupçonné que c’était de l’héroïne. 

Pas au rendez-vous 

Comme l’accusé savait qu’il avait déjà été pris dans le filet, il a accepté de coopérer avec les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’aéroport afin de retrouver son contact local. La brigade-antidrogue a voulu mettre la main sur les commanditaires en montant une opération. Cela, dans le but que le Sierra-Léonais puisse donner rendez-vous à son contact dans un lieu accessible. Une équipe, qui avait reçu des instructions à la lettre, a été constituée afin de ne laisser place à aucun soupçon. 

Toutefois, le contact ne s’est pas présenté sur les lieux du rendez-vous. Les enquêteurs soupçonnent que le suspect local est un fin stratège qui connaît les rouages de l’importation de drogue. S’il ne s’est pas présenté, c’est qu’il a eu vent que le Sierra-Léonais s’est fait piéger par la police ou que ses contacts l’ont déjà informé de l’arrestation du passeur. 

Le contrôle de livraison a été annulé après quatre jours, c’est-à-dire le 19 janvier, car les policiers n’ont pu mettre la main sur son commanditaire. Quant au Sierra-Léonais, il est actuellement détenu au poste de police de Chemin-Grenier et une charge provisoire d’importation de drogue pèse contre lui. Les limiers ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin car les appels et les numéros téléphoniques seront passés au crible afin de démanteler le réseau mauricien avec lequel il est en contact.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x