Théâtre engagé: «Agalega 1806» sur YouTube

Avec le soutien de
Des extraits de la pièce qui met l’histoire sur scène et sera diffusée sur YouTube à partir de fin janvier.

Des extraits de la pièce qui met l’histoire sur scène et sera diffusée sur YouTube à partir de fin janvier.

Après une année de fortes contraintes sur le secteur des arts et de la culture, la compagnie Nextart Factory (entreprise sociale) a mené à terme son projet de réalisation de la pièce de théâtre Agalega 1806. Elle a réuni pas moins de 12 comédiens pour présenter cette pièce de théâtre qui met l’histoire sur scène. Dans l’impossibilité de faire venir du public le 17 novembre dernier, à cause de la crise sanitaire et de la jauge trop faible pour assurer une billetterie, les metteurs en scène (Stanley Harmon et Alessandro Chiara) ainsi que la productrice, Géraldine Hennequin-Joulia, ont choisi de proposer une captation vidéo de cette pièce.

Sa diffusion sera assurée sur YouTube à la fin de janvier et sur d’autres plateformes en ligne. En attendant, Nextart Factory présente le trailer de ces plus de 12 mois de travail. «Sans le soutien de partenaires (National Arts Fund, Institut Français de Maurice et Le Conservatoire National de Musique) et de bénévoles, ce travail n’aurait pas pu être réalisé. Par exemple, le diocèse de Port-Louis nous a prêté un espace de répétition, durant des mois, pour que nous puissions nous retrouver par petits groupes et travailler afin de respecter les restrictions sanitaires et à la fois faire avancer le travail de création. Les bruitages ont été le fruit d’un travail conséquent de nos jeunes musiciens. Nous avons travaillé dans des conditions extrêmement difficiles, avec un tiers uniquement du budget initialement prévu. C’est un défi monstre. Il est évident que nous n’avons pas pu produire le projet comme il avait été initialement pensé. Nous avons dû aussi faire appel à des prestataires extérieurs pour réaliser la captation, qui n’est pas notre métier. Nous n’avions plus toutes les cartes en main. Mais l’essentiel est le fond de l’histoire. Ce drame a été écrit à quatre mains. C’est une histoire qui raconte folie et perfidie mais aussi croyances et rituels des esclaves. Pour la première fois une pièce de théâtre présente l’histoire d’Adélaïde d’Emmerez, jeune Portlouisienne échouée avec son oncle et ses esclaves en 1806 à Agalega. On parlait alors de Galéga ! Aujourd’hui peut-être que grâce à cette pièce, les Mauriciens sauront pourquoi la seule colline sur cette île s’appelle Demmerez !» explique la productrice.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x